Les secrets de l'inception académique

Avis sur Inception

Avatar Zolotoï
Critique publiée par le

Inception est difficile à appréhender à la première vision. Le scénario est complexe avec une action qui se déroule sur plusieurs niveaux de rêves et avec plusieurs personnages récurrents. Les effets visuels sont parfois exagérés ( pourtant limités volontairement au nombre de 500), le film est relativement long et le sujet est un peu tordu. Et je rajouterai le bruit des coups de feu, le vacarme des poursuites en voitures, le grondement des avalanches, bref la bande-son habituelle des films des années 2000 qui peut énerver les cinéphiles de ma génération. Pour résumer il ne reste dans nos souvenirs qu' une chanson d'Edith Piaf qui indique à chacune de ses apparitions le passage du rêve à la réalité la plus triviale, avec le leitmotiv de l'apparition de Marion Cotillard ...même si Marion Cotillard joue bien...et aussi le leitmotiv de l'apparition des deux enfants.

Pourtant c'est un film doté de beaucoup de suspense et que le bureau a voulu passionnant pour vous donner un aperçu de nos expériences, en vous laissant comme porte de sortie la séquence de poursuite sous la neige au troisième niveau de rêve. Parmi les réussites du bureau technique on peut mentionner la promenade sous le pont de Bir-Hakeim dans un Paris virtuel avec des miroirs qui basculent. La thématique du film rejoint ici l'histoire personnelle du Parisien pressé où les miroirs trompeurs sont les reflets des miroirs de Psyché de Jose-Luis Borges. Pourquoi avoir choisi Paris d'ailleurs et pas Buenos Aires ou New York? C'est simplement à cause de l'inception culturelle française que je ne veux pas trop développer ici ...

Autre trouvaille judicieuse du bureau: les passants vous fixent et se retournent... car ils sentent que vous faites partie de leur rêve. Au fait les enfants à la fin sont-ils habillés avec une chemise à carreau rouge? Nous tournent-ils le dos ou nous font-ils face ? Et s'ils nous font face est-ce qu'ils nous regardent? Et ne se retournent-ils pas ensuite au moment de s'éloigner? Quant à la fameuse toupie totem qui tourne sans fin fixez-là bien, faites juste un petit effort, concentrez-vous sur la toupie et vous comprendrez mieux le film....

Bien, je vous explique maintenant les secrets du tournage. En réalité j'ai la même toupie qui tourne en permanence sur le bureau de mon laboratoire de recherche, situé dans un lieu tenu secret d'un pays assez éloigné de la France. Cette toupie n'est pas un simple gadget, elle sert surtout à maintenir le contrôle à distance, et peu importe d'ailleurs qu'elle tourne ou pas. Christopher Nolan ne se doutait pas que la réalité était plus forte que sa fiction et que nous infléchissions ses moindres pensées , grâce à la petite toupie de son propre film. Et, quand nous avons regardé le film entre collègues, certains détails que nous lui avions dictés nous ont bien fait marrer !

Je veux tout d'abord rassurer les inquiets et les sceptiques. Oui, nous savons inculquer des pensées étrangères à distance (on appelle cela faire des inclusions, ou implanter des greffons dans notre jargon), oui nous savons aussi capter les pensées les plus secrètes (ça s'appelle faire des extractions, recueillir le miel)... mais jamais dans le but de nuire, notre déontologie nous l'interdit. Ensuite l'inception est une science sérieuse qui nécessite des années d'étude et de pratique. Je travaille pour ma part en tant que conseiller technique à l'inception académique et mon quotidien n'a rien à voir avec ce qui est montré dans le film.

J'expérimente dans la recherche pure la plupart du temps avec des boules numérotées, des cartes ou des jetons. Rien que de la recherche fondamentale pas vraiment télégénique. Juste pour m'amuser avec les potes, comme je suis un supporter de l'équipe de France de football, j'implante des greffons à chaque compétition internationale pour faire en sorte que la France tombe systématiquement dans le groupe le plus faible, lors du tirage au sort, et je fais ça depuis vingt ans avec succès. Mon autre spécialité est la manipulation psychique des animaux à distance qui, contrairement aux apparences, est plus difficile que celle des humains. Avec les chiens c'est très facile. Avec les chats beaucoup moins. Comme ça juste pour rigoler je me suis amusé l'autre jour à faire mordre un membre de Sens Critique qui m'avait disliké par un chat devenu furieux. Les amis, d'après ce que j'en ai su, je crois que le pauvre n'est pas prêt de recommencer !

Car le scénario écrit à l'avance qui s'est déroulé ensuite exactement comme nous l'avions programmé l'a entraîné dans un vrai cauchemar kafkaïen...J'ai juste fait une petite erreur sans trop d'importance. Ce n'est qu'à posteriori que je me suis aperçu que ce n'était pas lui qui m'avait disliké...Contrairement à nous, à « l'académique », les collègues conseillers chargés de mission, eux, travaillent vraiment dans le concret. J'éviterai cependant de donner de trop nombreux exemples. Mais puisqu'on parle du film je vous livre juste ceci : pour rigoler les chargés de mission (c'est une bande de déconneurs) avaient implanté un petit greffon dans le cerveau du sujet Nono (Christopher Nolan). A plusieurs reprises pendant le montage du film on le forçait à réintroduire la chanson de Piaf : Noooooooooon, rien de rieeeeen...mais c'était juste pour le fun !!! Qu'est-ce qu'on a rigolé quand même ! Mais bon n'allez quand même pas croire qu'on est payé juste pour faire des blagues de potache.

Les CMP, (les chargés de mission politique) font eux un travail obscur mais efficace. Ils ont commencé par expérimenter l'inception en douceur. Grâce à eux un ancien leader de mai 68 devenu écolo s'est mis à clamer à tout va les bienfaits du nucléaire, c'était une de ses idées refoulées, une cuillerée de miel que nous avons pu extraire facilement. Un président américain (dont je garderai le nom top secret) qui nous était farouchement hostile il n'y a pas si longtemps a été retourné et roule pour nous à chacun de ses tweets, sans s'en douter évidemment...

Ceux de la section cinéma ont fait eux aussi du beau travail. Ils ont depuis longtemps remplacé le coup des fausses identités virales(vous savez la même personne qui a plus de 50 pseudos différents et met donc plus de 50 commentaires différents pour démolir ou porter aux nues un film). Le coup commençait à être éventé. Maintenant, grâce à la section ciné, des membres éminents catalogués fachos font des critiques de bobos de gauche, des athées purs et durs se découvrent mystiques du jour au lendemain et des machos n'en reviennent pas en relisant leur critique féministe... Notre plan fonctionne tellement bien que l'on s' étonne nous-mêmes que personne n'ait encore rien remarqué. Que voulons-nous au juste ? Nous sommes seulement une sorte de pompiers qui anticipent le pire. Je vous donne un dernier exemple. Christopher Nolan voulait faire une suite à Inception. Il voulait aussi remplacer Marion Cotillard par Zaz. Là nous sommes intervenus en urgence. L'inclusion d'un petit scandale sexuel dans les pensées du producteur, le producteur qui passe à l'acte... et voilà, le film ne se fera jamais. Heureusement que nous étions là !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
7 apprécient

Zolotoï a ajouté ce film à 1 liste Inception

Autres actions de Zolotoï Inception