Pour ceux (courageux) qui veulent une réponse à l'image de fin...

Avis sur Inception

Avatar RedRhum
Critique publiée par le

La fin du film se termine par l'image de cette toupie tournant indéfiniment (ou non) et servant de balance ou de totem afin d'identifier le monde réel du monde rêvé et inconscient.
Son arrêt signifie que Cob est bien dans la réalité et que le dénouement est heureux.
Sa rotation perpétuelle signifiant quand à elle qu'il est toujours perdu dans un rêve.

Si effectivement la toupie continue de tourner alors Cob ne retrouve pas ses enfants et il continue à entretenir ce souvenir, peut être imaginaire, qu'il a enfin retrouvé une vie normale et paisible.
Donc il rêve.
Mais alors ou se cache la réalité et pour qu'elle raison rêve t'il encore?
Soit il a développé une addiction à cette réalité artificielle et passe une vie à l'état de stase (son corps allongé peut être au fond d'une cave lugubre entouré d'autres accros aux rêves comme lui?).
Ou bien subit-il une thérapie tramée par cette "Ariane" qui guiderait Cob au travers du labyrinthe de son esprit et ou sa propre femme "Mal" serait le minotaure.

Enfin, il ne faut pas perdre de vue que Cob serait déjà sorti des "limbes" dans le passé.
Mais nous ignorons exactement dans quelles conditions il s'y est trouvé ni comment il s'en ai échappé.
Ces limbes seraient un état ou le subconscient ,à l'état pur, prend le pas sur tout le reste.
Comme dans le film "Being John Malkovitch" où ce dernier pénètre dans son propre inconscient, ce voyageur imprudent bascule alors dans une abyme sans repère temporel.
Dans cette réalité hors du temps, son esprit peut imaginer voir s'écouler des milliers d'années, alors qu'il ne s'est écoulé réellement que quelques secondes.
Le réveil dans la réalité, s'il est possible, engendre alors des séquelles irréversibles sur la santé mentale de l'individu.
Peut on en effet survivre à l'éternité sans perdre la raison?
Cob s'est il réellement échappé des limbes ou continue t'il d'errer sans fin dans les replis de son subconscient?

Des pistes sont dispersées pour nous aider à faire le choix:
A aucun moment dans le film, n'apparait un écran de télévision ou de cinéma allumé.
Il est en effet impossible de rêver une réalité télévisée (donc parallèle) dans un rêve où l'on effectue soit même une autre action.
De même la publicité est curieusement absente d'un monde gouverné par l'argent (train, liasse de billets lancé au complice,..).
Les images si présentes dans le film Blade runner (écrans géants publicitaires), sont ici complètement absentes.

Par ailleurs, un monde capable de créer des machines permettant de voyager dans l'esprit humain et tenant dans une simple valise devrait également être entouré de technologies très avancées.
Or, que ce soit pour les téléphones (Celui de l'hôtel fonctionne encore à fil) ou les moyens de transport, la technologie est celle de notre 20 eme siècle.
Un peu "has been" comme futur…

Le spectateur se fait donc le témoin impuissant de la réalité que Cob s'est créé.
En effet Cob n'est que le personnage fictif d'un monde imaginaire créé par le réalisateur et figé sur une bobine de film elle même répliquée des milliers de fois.
Cob est donc bien dans un monde fictif, imaginé par le réalisateur.
Mais contrairement au ruban de Mobius qui n'a jamais de fin, celui de la pellicule, lui, finit par se terminer.

Et la toupie ne pourra donc plus continuer à tourner éternellement une fois le film terminé, le rêve s'arrête alors.
Mais cette toupie peut également continuer de tourner dans notre imaginaire et prolonger le film au delà de sa réalité.
Car le rêve du cinéma, au travers de son réalisateur n'est il pas fondamentalement de vouloir sans cesse nous faire rêver?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 132 fois
1 apprécie

Autres actions de RedRhum Inception