Pourquoi ma toupie ne s'arrête pas de tourner... ?

Avis sur Inception

Avatar artificier
Critique publiée par le

Je viens de me taper toutes les critiques d'Inception (et y'en a pas mal, une cinquantaine facile sur Sens Critique).

Alors au lieu de lancer du "Nolan = Genius" ou autres "Dicaprio ". Je dirais juste mon ressenti rapide et puis surtout toutes mes interprétations possibles de la fin du film (car on lui reproche sa facilité de fin à tort je trouve) :

1°) Le film est long mais personnellement ça ne m'a pas gêné, je n'ai pas vu le temps passer.

2°) Certains critiquent les scènes d'actions plates. Je n'ai pas trouvé ça extraordinaire mais ça passe largement. Si vous vouliez voir un film d'action, je vous conseille plutôt The Expendables. J'ai vu la BA avant le film et je vous garantie que là au moins, pas de réflexion niveau scénario à se taper et de l'action à gogo.

3°) Le casting est très très lourd. Marion Cotillard fait un peu tâche (et encore), non pas parce qu'elle est française (son accent américain est très bon) mais parce qu'on n'est pas habitués à la voir dans ce genre de film (enfin moi)... D'ailleurs il me semble que la musique d'Edith Piaf présente dans le film est un hommage à son rôle dans le film éponyme non ?

Maintenant que c'est dit, passons à ce que la plupart d'entre vous reprochent au film : sa simplicité de scénario et sa fin semblable à Shutter Island.

// SPOILER INCEPTION & SHUTTER ISLAND STOP NOW //

BON DIEU mais on a vu le même film ?

Alors que dans Shutter Island le FILM laisse la place au doute, allez vous acheter le BOUQUIN de Lehanne et vous comprendrez que ce pauvre Dicaprio est juste fou et a replongé dans sa folie. Rien d'autre. Scorsese s'est juste foutu de nous. Enfin de vous. Si vous aviez au moins eu le courage d'ouvrir le bouquin (rien que pour lire le chapitre final à la Fnac)...

Inception lui n'est pas adapté d'un quelconque bouquin, on est donc obligé de se contenter du film pour interpréter.

J'ai réussi à trouver trois fins différentes qui sont plus ou moins plausibles ce qui fait, pour moi, de ce film, plus qu'un simple "Ocean's Eleven" de science-fiction. Je les ai trouvées en fouillant sur le net (google est votre ami) alors ne m'insultez pas si je repompe des idées que vous avez lu ailleurs.

Je vais commencer par les fins faciles à accepter et terminer par les plus difficiles :

1°) La première fin possible est que Cobb (Dicaprio) est dans un rêve (la toupie ne s'arrête pas) mais seulement dans cette scène finale (puisque la toupie s'arrête dans d'autres moments du film). Seulement ce rêve est dû à la scène précédent le réveil dans l'avion, celle où il retrouve Saito dans les limbes et qu'il lui rappelle le contrat qu'ils ont passés. Saito, qui a passé une vie entière dans les limbes (car décédé trop tôt pendant l'opération), est terriblement rongé par la haine et prend le flingue (là le film fait une ellipse), tue Cobb qui, au lieu de se réveiller dans la réalité, plonge dans un deuxième niveau des limbes. Un deuxième niveau qui lui fait croire qu'il se réveille dans l'avion et s'en va retrouver ses enfants.

Pas mal non ?

2°) Wikipédia y va de son explication et celle-ci tient la route aussi et prend la forme suivante : Tout le film est une opération classique d'inception, la dernière scène est réelle et l'opération a réussie. Je cite : "Cependant, contrairement à ce que déduit le spectateur par la présence régulière de la toupie, le totem de Mallorie, à l'écran notamment lorsque les totems sont évoqués, celle-ci n'est jamais désignée comme le totem de Cobb. Il s'agit d'un détournement d'attention classique de la prestidigitation : en effet, selon cette théorie, le véritable totem de Cobb est montré régulièrement mais de façon discrète puisqu'il s'agit de son alliance qui n'apparait à sa main gauche que dans le monde onirique, celle-ci étant montrée régulièrement dans le film. L'anneau étant absent dans la scène finale, la fin serait donc un happy end."

3°) La troisième fin plausible force à remettre en question toute l'idée de l'opération. L'idée étant de ne pas être une opération menée par Cobb pour poser une idée dans la tête de Fischer mais une opération menée par Miles (le père de Cobb) dans le cerveau de son fils pour lui permettre de faire définitivement son deuil et le pousser à revenir à la réalité. On se rend compte notamment que Miles se déplace facilement (A Paris, Los Angeles, etc.), comme dans un rêve donc. De plus, c'est lui qui introduit Ellen Page auprès de Cobb. Cette dernière n'hésitera pas à se rapprocher de Cobb pour lui montrer son soutien et pour tuer sa femme dans les limbes. Fischer n'est donc pas la personne que l'on arnaque mais un acteur tout comme les autres dans le rêve de Cobb. Cobb est l'homme visé par l'inception. Les regards des membres de l'équipe à la sortie de l'avion passant du "On a réussi la mission" au "On a réussi à te sauver du mal qui te rongeait". L'histoire serait alors une véritable ode à l'amour que portent les amis d'un homme rongé par la mort de sa femme et qui se sont alliés dans une dernière mission suicide pour le ramener à la réalité. Il faut donc imaginer que la scène finale est la seule véritable scène de la réalité et que la toupie va tomber tôt ou tard.

Vous n'avez pas trop mal au crâne ? Attendez de lire celle-là.

4°) Cette dernière interprétation (et pour moi une des meilleures) repose sur le fait que le film entier est un rêve. Vous allez me répondre tout de suite du tac au tac que dans certaines scènes la toupie s'arrête de tourner. Et bien je vous répondrais que cette toupie a appartenu à Mall avant d'appartenir à Cobb (premier élément bizarre). Mais également que si l'on est dans un rêve, la règle du "si la toupie s'arrête, on est dans la réalité" ne s'applique pas puisque cette règle a été établie dans un rêve (vous suivez ?). De plus, dans la scène où Mall va se jeter dans le vide, il faut noter qu'elle se trouve en face de leur appartement (comme a-t-elle traversée ?). Certains diront : elle a changé d'immeuble et elle est montée là. Moi j'ai envie de dire qu'on est dans un rêve et que cette opposition des deux êtres symbolisent la barrière qui les séparera toujours.

A partir de cette conclusion (puisque la règle de la toupie a été démantelée, vous ne pouvez plus nier le fait que le film est un rêve complet), il faut noter le génie de Nolan (car là on entre dans la catégorie génie) : "Inception" est un rêve fait par chacun de nous et surtout par Nolan. Un rêve filmé et transmis à chacun des spectateurs. Car comme tous les rêves, il commence en pleine action (Dicaprio s'échoue sur la plage) et se termine sans nous donner la clé finale (la toupie s'arrêtera ou non ?). Comme dans tout rêve, on passe de longues minutes après la fin du film à en parler avec soi-même ou avec les gens qui nous ont accompagné au cinéma. Chacun l'interprétant à sa façon. Certains critiquant le film en lui-même ("Non mais quelle daube cette actrice" comme si votre inconscient avait détecté les personnages faux qui font de ce rêve/film un rêve, "Infect la fin déjà vue 100x" comme lorsque vous faites le même rêve sans cesse et que vous en avez marre), d'autres essayant de comprendre sans jamais arriver à trouver une réponse claire ("Non mais la toupie ne s'arrête pas donc il est dans un rêve ?", "Qui te dit qu'elle s'arrête ou pas ?") ou encore ceux qui préfèrent imaginer toutes les fins possibles en les acceptant toutes et en se disant que c'est ça la force d'un rêve (et d'un film tel qu'Inception) : nous avoir rentré dans la tête une idée qui nous a forcément changé (même si ça a duré 5 minutes) et nous avoir fait prendre conscience de la puissance de notre subconscient.

A(fucking)men.

PS : Nouvelle fin imaginée par notre ami Kaëlmoon, je cite :

Il s'agit simplement du rêve de Marion (reprise de la théorie n°4). Le rêve complexe d'une femme. Elle est au coeur de l'histoire (théorie n°3), active, passive, spectatrice d'elle-même ou des autres...même après sa disparition, on retrouve son totem jusqu'à la fin...et si on rentre dans du freudien...ça se tiend encore mieux....et cela veut surtout dire que l'histoire que nous suivons n'a rien à voir avec ce qu'il faudrait saisir...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9044 fois
359 apprécient · 37 n'apprécient pas

Autres actions de artificier Inception