Indeception (quoi, tout le monde la fait ?)

Avis sur Inception

Avatar Troll
Critique publiée par le

Difficile exercice que le commentaire au milieu d'un océan de dithyrambe, où l'on oscille entre la tentation d'en faire trop, et celle contraire d'accentuer le trait critique, histoire de se trouver une valeur ajoutée.
(à ceux qui argueront que la critique n'est pas un acte de vanité, je...pfff)

Difficile exercice, mais on n'est pas là pour étaler ses états d'âme, alors allons-y.

Inception a tout pour plaire : un réalisateur crédible dans le blockbuster (merci Batman) mais connu pour une réelle ambition narrative (Memento), un casting haut-de-gamme, dont le meilleur acteur américain actuel (à mon - discutable - avis), et surtout, SURTOUT, une bande-annonce suffisamment alambiquée pour ne rien dévoiler de l'intrigue. On s'installe donc dans son siège rouge avec une seule conviction : celle d'être bien disposé.

Et le piège de la bonne disposition, c'est qu'elle anesthésie un brin l'esprit critique, et que celui-ci, énervé, se venge a posteriori en décelant mille défauts infimes qu'il aurait probablement négligé dans une production Bruckheimer (un autre style d'anesthésie) :
- "c'est quoi ces histoires d'armes plus grosses alors qu'on est dans le rêve d'un autre ? Et pourquoi pas un tank et un jetpack, alors ?"
- "c'est quoi cette musique pompière et ces deux milliards de ralentis sur le fourgon qui plonge, t'as peur qu'on comprenne pas ?"
- "c'est pas un peu paresseux de passer totalement à côté de la portée éthique du film ? Ca ne va pas bien avec les popcorns ?"

Ce n'est pas vraiment de la mauvaise foi, plutôt l'envie de fouler au pied une première impression qu'on sait démesurément favorable. Et d'autant plus favorable que l'essentiel y est : c'est bien joué, techniquement irréprochable, finement dosé entre (léger) humour potache, sous-entendus nébuleux et scènes d'anthologie, juste dans le climax comme dans les moments creux, et parachevé par une fin ouverte de bon aloi (la salle a bien aimé).

Mais cette avalanche de bons points ne masque pas, quelques jours plus tard, une tenace impression de "peut mieux faire". On s'interroge : pourquoi marteler comme des gros lourds certains indices (le fourgon qui tombe, la toupie qui tourne) alors qu'on fait l'impasse sur tant d'éléments prometteurs (l'ellipse dans les limbes est un peu énervant, par exemple) ? Pour éviter de perdre un public qui a du mal avec le cerveau ?

C'est simple, on a le sentiment d'une œuvre ciselée avec amour mais retravaillée au burin parce que la mode est aux lignes droites. Ca ne gâche pas cet excellent film, mais ça lui coute en revanche un statut de chef d'oeuvre auquel il pouvait légitimement aspirer.

Peut-être que le director's cut...?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 317 fois
16 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Troll Inception