👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


Inglorious Basterds





Film subversif sur plusieurs point , Inglorious Basterds est en passe de devenir le film culte de toute une génération dont je fais partie .
Inglorious Basterds n'est pas simplement un très bon film , c'est également une belle déclaration d'amour de Tarantino aux cinéma .


Non satisfait de livrer une histoire burlesque très " bande dessinée" sur fond de guerre , le réalisateur truffe son film de clin d'oeils au septième art à commencer par le générique d'ouverture qui n'est pas sans rappeller le bon temps des Westerns Spagetthis .


Ce générique achevé le spectateur est tout de suite plongé dans le film , il n'y a donc pas besoin de scènes d'expositions , mais c'est une habitude du réalisateur à la vue de ses films bien souvents découpés tels un puzzle ou un livre .


Là ou le sujet était sulfureux , Tarantino use intelligement de tout son talent de cinéaste pour offrir plus de 2h30 de pur bonheur .




Le réalisateur ne se pose jamais en donneur de leçons ou en professeur d'Histoire et les personnages dégagent un tel naturel et transpirent en même temps d'une telle exagération qu'il est impossible de douter des propos du cinéaste et de son point de vue sur la seconde guerre mondiale .

Tarantino fait très fort . Non satisfait de proposer un excellent divertissement , le film est également une superbe allégorie de la propagande et du rôle que peut jouer le cinéma et les stars dans des heures ci tragiques qu'engendrent les guerres .


Il n'est pas facile de développer une critique sur ce film qui est pour moi une oeuvre majeure du cinéma contemporain .



Si le talent de Tarentino n'est plus à prouver , le réalisateur démontre une novuelle fois qu'on peut être très bon sans forcément faire des films intellectuels .
Et contrairement aux apparences , Inglorious Basterds est un film très fin , par son propos , par son humour , par ses répliques .


Christopher Waltz est la révélation du film , son personnage s'avère être le plus énigmatique et charismatique du film .



Tarantino réalise également un exploit là où tant d'autres films font fausses routes : Il ne caricature jamais les allemands et ce sont les alliés qui en prennent pour leur grade que ce soit la raffinerie de l'esprit britannique , ou la brutalité des américains .


La propagande est visée par Tarantino peut importe la nationalité de ceux qui l'utilisent .


Ridicule et dangereuse , elle ne sert que des extrèmes et Tarantino parvient à le montrer par ce film .


Le réalisateur a également trompé son monde avec la bande annonce de son film qui renvoie tout droit aux films de propagandes des années de guerre ou l'ennemi est dépeint dans ses pires vices et où les gentils sont invincibles .


Inglorious Basterds est une pure réussite , un joyaux cinématographique auquel chacun est libre d'adhérer ou non , mais ce serait dommage de passer à côté de ce bijoux sous pretexte que c'est un film malsaint . Il n'en est rien .


Inglorious Basterds est un chef d'oeuvre que son créateur ne manque pas de souligner par un astucieux clin d'oeil lancé par Brad Pitt à la dernière réplique du film .


Verdict :

9,5/10 .
FRIDIGERPANE
10
Écrit par

il y a 10 ans

1 j'aime

Inglourious Basterds
Hypérion
8

Tarantino, polyglotte à dessein

Après le décrié Boulevard de la Mort, qui ne s'apprécie pleinement qu'intégré à la pellicule de Grindhouse, Tarantino s'est lancé avec un enthousiasme évident dans son western sur trame de seconde...

Lire la critique

il y a 10 ans

100 j'aime

8

Inglourious Basterds
fifi_
2

Critique de Inglourious Basterds par fifi_

Il y a longtemps, Quentin faisait des films. Il faisait Reservoir Dogs, c'était pas mal, un peu surestimé mais pas mal. Il faisait Pulp Fiction, c'était mieux, toujours surestimé mais mieux. Il...

Lire la critique

il y a 12 ans

91 j'aime

56

Inglourious Basterds
Grard_Rocher
8

Critique de Inglourious Basterds par Gérard_Rocher

En pleine occupation allemande la famille Dreyfus vaque à ses activités dans leur maison retirée du village lorsque des soldats allemands débarquent. A leur tête le colonel Hans Landa.Cet homme est...

Lire la critique

il y a 6 ans

90 j'aime

14

Hostel : Chapitre II
FRIDIGERPANE
10

Critique de Hostel : Chapitre II par FRIDIGERPANE

Hostel II : Autant Hostel premier du nom m'avait terriblement choqué , autant Hostel 2 m'aura réconcilié avec Eli Roth . C'est simple , ce second volet est à l'opposée du premier opus tant...

Lire la critique

il y a 10 ans

2 j'aime

Pearl Harbor
FRIDIGERPANE
9
Pearl Harbor

Critique de Pearl Harbor par FRIDIGERPANE

Voilà un film que beaucoup critiquent . On lui reproche tantôt son patriotisme tantôt son triangle amoureux . Pour le passionné de la seconde guerre mondiale que je suis ce film fait partie...

Lire la critique

il y a 10 ans

2 j'aime

Il faut sauver le soldat Ryan
FRIDIGERPANE
10

Critique de Il faut sauver le soldat Ryan par FRIDIGERPANE

Il faut sauver le Soldat Ryan : En tant que passionné de l'Histoire du second conflit mondial il est difficile d'écrire une critique objective sur un film comme Saving Private Ryan . Oublions...

Lire la critique

il y a 10 ans

1 j'aime