Avis sur

Inglourious Basterds par Gaylord G

Avatar Gaylord G
Critique publiée par le

Once upon a time in Nazi occupied France… Quentin Tarantino nous raconte une histoire, son histoire, sa vision de la deuxième guerre mondiale. A l’heure où les Nazis mènent une chasse effrénée envers les Juifs, les Bâtards, eux, chasses le Nazi, rééquilibrant ainsi le quota de barbarie entre les nations. C’est donc sur les sentiers Français que nous allons suivre cette incroyable histoire faite de massacres sanglants et autre abomination si jouissive lorsqu’elles sont contées par le maître, j’ai nommé: Mr Tarantino.

Dès les première minute, le spectateur est mis dans le bain: le premier acte, nous place au milieu d’une conversation d’une vingtaine de minute mettant en vedette l’excellent officier Hans Landa. Cette scène est une des longues scènes où Tarantino prendra le temps et le plaisir de développer ses personnages, mettant ainsi en avant leurs caractères, leurs vices et leurs folies. Contrairement aux idées reçues, le film n’est donc pas fait que d’action; il est à la fois contemplatif et jouissif comme sait si bien le faire QT. Prenant donc le temps de faire son film, se n’est qu’au bout de ces 20 min qu’entre en scène les Basterds.

Comment ne pas succomber au cliché grossier que joue Brad Pitt: un campagnard du Tennessee avec un couteau de la taille d’un sabre à la main !! Tout simplement jouissif, il vous faudra cependant regarder le film en VO pour profiter pleinement de cet accent. Le film, mettant en scène des officiers Allemands, des Basterds à nan pas douter Américains et des personnages secondaires Français, on est obligé de passé d’une langue à une autre à tour de bras, rendant ainsi la traduction difficile. Cependant, dans les salles françaises, tout est en VF; crachant ainsi à la figure de Tarantino en méprisant son désir d’authenticité.

C’est donc après une longue mise en place des différents personnages et de leur front de bataille respectif que l’action commence enfin à avoir un sens. Certains s’ennuieront à la vue de ce film si déstructuré, les autres trouveront ce brin de fraicheur bienvenue. Au final, on ne peut que saluer le talent et la fougue si contestataire et décalé de QT. La mise en scène ne déroge pas à ses habitudes: ambiance vintage kitch, slogan jaune fluo occupant tout l’écran, flashbacks, ralentis exagérés, plan contemplatif à souhait, musique de Western lors des combats, bref tout est en place et forme la signature QT.

Je ne parle pas beaucoup du scénario car cela vous ôterait une part d’intérêt pour le film, sachez juste qu’Inglorious Basterds s’insère parfaitement dans la filmographie de QT. Ainsi, à la manière d’un Kill Bill ou d’un Reservoir Dogs, l’action est réfléchie et justifiée, le sang ne coule pas gratuitement et l’intrigue est bien au rendez-vous. Que vous dire de plus ? Ceux qui auront aimés les anciens aimeront le nouveau QT. C’est aussi simple que ça.

Je me réserve ce dernier paragraphe pour passer un coup de gueule à la fin de toutes mes éloges: les acteurs français sont tout simplement ridicules !! Comment, au milieu de se défilé de stars ou de futures stars aux talents immenses peut-on voir des acteurs français aussi déplorable ? Franchement, sa fait vraiment tâche, certes, ça ne gâche pas le reste, mais ça reste le seul point noir du film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 252 fois
Aucun vote pour le moment

Gaylord G a ajouté ce film à 1 liste Inglourious Basterds

  • Films
    Illustration No More Space In My head

    No More Space In My head

    Ensemble des films vus et chroniqués entre 2008 et 2011 sur mon défunt blog: http://slimgus.blogspot.fr Toutes les critiques...

Autres actions de Gaylord G Inglourious Basterds