Affiche Inland Empire

Critiques de Inland Empire

Film de (2006)

Puissante letttre d'amour au cinéma

Il suffit de pousser la porte de Inland Empire pour faire la connaissance d'une voisine étrange, d'un réalisateur très positif, d'une vedette masculine stricte, d'une téléspectatrice en larmes, d'une unijambiste, d'un groupe de jeune filles qui peuvent se révéler aussi belles qu'effrayantes, d'une actrice perdue entre elle-même et le rôle qu'elle incarne et d'un trio de lapins géants dans une... Lire l'avis à propos de Inland Empire

4
Avatar RemyD
10
RemyD ·

Kamoulox

Inland Empire fut peut être pour moi l'une des expérience cinématographique la plus désagréable qu'il m'a été donné de vivre. J'ai vu tous les autres films du réalisateur, donc je savais à peu près à quoi m'attendre. J'avais adoré Mulholland Drive, Elephant Man et Twin Peaks. Mais détestée Eraserhead et Lost Highway. J'ai donc commencé le visionnage d'Inland Empire avec une certaine... Lire la critique de Inland Empire

5
Avatar Pom_Pom_Galli
1
Pom_Pom_Galli ·

Critique de Inland Empire par drloser

Fan de Lynch, je me faisais une joie de découvrir son dernier film. J'aime ses histoires énigmatiques qui ressemblent à des rêves ou des cauchemars remplis de symboles et de doubles sens. Mais il y a des limites, et 2h52 de scènes incompréhensibles auront eu raison de moi. On admire l'image tournée à l'aide d'une caméra SD, on essaie de suivre l'histoire, puis on se perd et au final on s'ennuie. Lire la critique de Inland Empire

13 2
Avatar drloser
3
drloser ·

Trancher sa quête de sens artistique comme une vie et en rire.

Bon, j'ai été affreusement naïf en regardant ça. C'est exactement le genre de film que je devrais pas voir en fait : j'essayais de faire des liens entre toutes les images que je voyais, de donner un sens à tout ça, de découvrir la symbolique, et puis, à chaque fois, il partait dans une autre direction, dans une autre dimension et laissait le reste en plan, mais la famille d'animaux revenait... Lire l'avis à propos de Inland Empire

12 4
Avatar Megillah
2
Megillah ·

L'empire des sens

Écran noir, grondements, musique étrange ; puis soudain un projecteur s’allume sur le bord droit de l’écran, semble le couper en deux puis s’oriente de façon autonome, révélant dans l’obscurité des lettres imposantes et magistrales : INLAND EMPIRE. Ensuite un couloir d’hôtel, un homme et une femme dont les visages ne sont qu’une forme vague et floutée, des eraserheads, ensuite des humains à tête... Lire l'avis à propos de Inland Empire

6
Avatar mymp
3
mymp ·

????

Bon ; je sors de Inland Empire et j’ai le sentiment d’être plus encore embrouillé que je ne le craignais. Forcément on se demande si le Lynch qu’on aime, toujours sur la ligne de crête des obscurités allusives, des ellipses énigmatiques, des ombres impalpables n’a pas, cette fois, franchement décroché pour passer carrément dans le n’importe quoi. Et puis, peu à peu,... Lire la critique de Inland Empire

9
Avatar Impétueux
5
Impétueux ·

Foutage de gueule.

J'ai décrypté jusqu'à la dernière frame de Lost Highway. J'ai interprété jusqu'au dernier plan de Mulholland Drive. Adoré la majorité de ses films. Mais là c'est juste un gros foutage de gueule. Lynch ne joue plus avec le spectateur, il s'égare. Il se pousse lui-même à l'absurde et manque totalement la provocation qu'il entend établir envers le spectateur et aussi le cinéma lui-même. Gros souci... Lire la critique de Inland Empire

6 2
Avatar IIILazarusIII
2
IIILazarusIII ·

David Lynch est un génie.

La plupart des films de David Lynch sont des énigmes, magistralement menées, avec des indices judicieusement disséminés dans le film, pour aider le spectateur à la résoudre et ainsi comprendre l'histoire. Mais avec ce "Inland Empire", cette nouvelle énigme est particulièrement ardue. Ce film est très difficile à comprendre. Moi-même je n'ai rien compris. Cela n'empêche pas cette oeuvre... Lire l'avis à propos de Inland Empire

3 3
Avatar titiro
9
titiro ·

Le cinéma, c'est comme la musique: il faut des temps forts et des temps faibles. Pas que des faibles

En général, l'expérimental, j'en vois pas mal et j'aime bien. Et j'adore Ionesco, c'est dire. Je pense que tout le monde s'accorde sur le fait qu'il y a chez Lynch l'étoffe d'un grand réalisateur, d'un unique, d'une cinématographie particulière. Mais là, là je ne comprends pas l'engouement pour ce film. Qu'il n'y ait pas d'histoire mais plutôt des évocations, des bribes, des idées qui... Lire l'avis à propos de Inland Empire

3
Avatar Damien Charron
2
Damien Charron ·

Critique de Inland Empire par hernstburgler

Il nous jambonne. Pour le coup, M. Lynch prend sa caméra HD, et se dit qu'il va filmer des trucs, en faire plein de bouts, et à la fin, il en fera quelque chose qui tient, et de toute façon, on s'en branle, c'est à chacun de s'opignoler du chef. Esthétiquement fatigant à l'écran, on retrouve bien évidemment l'ambiance, et les "codes". Il y en a partout, alors on regarde et on se dit que c'est... Lire la critique de Inland Empire

3 2
Avatar hernstburgler
2
hernstburgler ·