Woaw! De ma vie, j’ai rarement vu un truc aussi mauvais !

Avis sur Insaisissables 2

Avatar Alexandre Gibier Verrier
Critique publiée par le

Ce film est l’un des torchons le plus mal écrits du monde. Ca n’a aucun sens. Le bon gros nanar. Et putain c’était marrant.
Insaisissables 2 est la suite de Insaisissables (déduction), film sorti en 2013, un genre de Ocean Eleven avec les magiciens qui font des casses, et qui avait rapporté masse thunes alors que y’avais eu 0 pub. Et déjà ce film c’était bien nawak, la magie n’était qu’un prétexte, parce que les gars faisaient des tours de taré tout en effets spéciaux, mais au moins on pouvait s’amuser à essayer de trouver les trucs, et les secrets des personnages.
Mais là c’est même pas la peine. C’est juste n’importe quoi.
En général pour savoir si un scénario a un sens ou pas, je me résume le film dans la tête. Mais là c’est tellement n’imp que j’y arrive même pas. Les personnages partent dans tous les sens, surtout Morgan Freeman putain, quant aux tours de magie c’est encore plus n’importe quoi. Les explications qu’ils te donnent mon gars…ça n’a aucun sens. Et c’est à la limite du compréhensible, jveux dire, quand ils t’expliquent le tour final, c’est une blague, tu piges que dalle.
Et ça c’est quand ils t’expliquent, parce que 2 fois sur 3, t’es laissé en plan, et l’explication osef. Ta gueule, c’est magique. Mais merde, ça n’a aucun sens, les gars sortent pas de Poudlard, c’est juste des magiciens à la Prestige, avec des trappes et des miroirs, et ça marche parce que ça se fait sur une scène avec des trappes, mais au milieu de la rue, y’a pas de trappe, bordel de chiasse.
En parlant de Poudlard, y’a Daniel Radcliffe, qui est là juste pour la blague « on a foutu harry potter dans un film avec des magiciens ». C drol lel. Le cast, parlons-en. Pas mauvais, c’est des bons acteurs, les mêmes que le 1, et franchement, être convainquant dans un film aussi pourri ça relève de l’exploit (un peu comme Jeremy Irons dans Eragon). Sauf Michael Caine, à qui on a probablement volé son âme. Mais bon t’as la vf par-dessus, avec la meuf insupportable, et les dialogues écrits avec le cul. Et ce putain de public (celui qui est dans le film) et qui est casse couille. Explication : c’est le même réal que pour les deux films Justin Bieber, donc il a foutu le même public. D’ailleurs, ça doit s’adresser au même public, je pense…
Mais là où le film devient tellement mauvais que t’en as plus rien à foutre et que tu te marres à chaque scène tellement c’est gros, c’est le scénario. Et ça commence avec le moment où ils se passent les cartes. Et ça tombe bien parce que cette scène résume le film.
Les mecs se jettent une carte avec un truc planqué dedans pendant une fouille, c’est en plan-séquence numérique, la caméra rentre dans les vêtements pour suivre la carte, c’est super cool visuellement. Mais déjà ça dure 1000 ans, et pis surtout ça leur sert à rien de faire ça. C’est classe, mais inutile. Et dès que tu remarques ça c’est fini. Kaput.
Entre les révélations qui tombent à l’eau tellement c’est gros et mal foutu, les tours de magie qui n’ont aucun sens, les situations illogiques, le FBI à Londres, c’est un festival, et ce qui est cool c’est qu’à chaque fois ils font plus. Les mecs se prennent grave au sérieux, c’est ça qui est magique. T’as l’impression que c’est fait exprès.
Le film fini à Londres au nouvel an, mais je suis sûr que c’est parce que ce film a été écrit à Londres au nouvel an par deux scénaristes déchirés qui l’ont ensuite envoyé à la prod pour faire une blague.
Niveau caméra, ça passe. C’est joli, y’a des lumières de partout, les environnements sont intéressants, les effets spéciaux nickel, c’est pas dégueu du tout. C’est un blockbuster, l’image est pas crade. Sauf pour les scènes d’action. Quand Mark Ruffalo se bat dans le marché, et le coup des motos aussi, ça fait partie des scènes les plus incompréhensibles du monde. En 1 seconde t’as trois cuts, changement d’axe, la cam qui bouge, le tout dans le noir. Splendide.
N’allez pas voir ce film. C’est un foutage de gueule hors-norme, une histoire qui se veut tordue alors qu’elle n’a aucun sens et est incohérente de a à, même pas z, à a, elle a fait le tour de l’alphabet et est revenu ! Attends, leur but c’est de récupérer un processeur, et à la fin, quand tout est résolu, tu sais même pas s’ils ont le bon.
J’ai pas passé un mauvais moment devant ce film, on était trop morts de rire pour ça. Mais merde, faut pas lui donner des thunes. Surtout qu’ils veulent faire un 3, alors que la fin du 3 ben on la connait déjà, le père est pas mort, c’est obligé c’est ça.
Et le pire, c’est que cette merde a 3.9/5 sur allociné...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 689 fois
7 apprécient

Autres actions de Alexandre Gibier Verrier Insaisissables 2