Avis sur

Inside Llewyn Davis par FrankyFockers

Avatar FrankyFockers
Critique publiée par le

OK le folk n'est qu'un prétexte et l'histoire des Coen aurait très bien pu se dérouler dans un autre environnement, mais c'est souvent le cas avec eux, c'est d'abord un Coen avant d'être un film de tel ou tel genre, leur plume ou leur cynisme ou leur façon de traiter les sujets en surface prônant sur ces derniers. Mais qu'importe, tant j'ai trouvé le film réussi, osons un "magnifique", de bout en bout. Leur cynisme, justement, celui qui me gêne parfois, est ici presque absent pour être remplacer par de la pure mélancolie, une vraie tristesse qui, elle, va en profondeur. Le film est à la fois très triste et très drôle (j'ai ri plusieurs fois aux éclats) et les deux se mêlent admirablement, agrémentés d'un constat assez lucide sur le statut de musicien. Et surtout, la mise en scène est assez géniale, rappelant beaucoup celle de Barton Fink, et les thèmes sont eux très proches de ceux d'O'Brother, film que j'ai longtemps considéré comme un pur divertissement mais qui murit très bien en moi au film des années. Et le film est beau, la photographie sensationnelle, rarement l'hiver dans le nord des Etats-Unis (New York, Akron, Chicago) aura été aussi bien rendu. A ce titre le passage en voiture avec John Goodman est l'un des sommets du film. Finissons sur la performance magnifique de deux chats roux, qui sont parmi les meilleurs acteurs du film, et l'une des meilleurs perfos animalières vues depuis longtemps. Les Coen les filment vraiment comme des personnages à part entière (comme la musique d'ailleurs, qui est ici, toujours du récit et pas de l'illustratif), et, pour exemple, la scène dans la métro avec le chat qui regarde défiler les noms des stations est pour moi l'un des plus beaux moments de grâce de cette année 2013.

ps. comme toujours, justin timberlake est génial.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 283 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de FrankyFockers Inside Llewyn Davis