👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Que c'est triste un train qui part dans la nuit.

Une belle ambiance comme toujours avec les Frères Coen dont la réalisation permet de s'attacher à Llewyn Davis et à ses chats, d'excellents acteurs (même si certains personnages secondaires restent cette fois un peu transparents, coucou Justin Timberlake qui a pourtant plus de dialogues qu'un Adam Driver réjouissant) dont Oscar Isaac qui fait un magnifique musicien cachetonneur. Il parait que c'est son premier vrai grand rôle au cinéma, ça doit être curieux pour lui de le faire avec un tel personnage.

Pourtant malgré toutes ses qualités le film m'a un peu laissé sur ma faim, le scénario manquant de rythme et de buts. Je ne fais pas vraiment partie des spectateurs qui exigent une fin précise à chaque histoire, mais le twist final m'a laissé perplexe (quelle utilité au juste ?) et conter le destin d'un personnage fut ce sur une petite semaine demande à mon sens un peu plus d'ambition scénaristique. Par contre la musique est magnifique et a vraiment toute sa place. J'ai très envie de réécouter la BO et Mumford & Sons.
Shivonne
6
Écrit par

il y a 8 ans

Inside Llewyn Davis
DjeeVanCleef
10

Like a rolling stone.

http://youtu.be/754sRFIHIrA (note le chat sur la pochette) Ça commence comme une chanson qui prend son temps. Avec une guitare, une voix et des silences. Une chanson qui raconte la vie d'un type...

Lire la critique

il y a 8 ans

183 j'aime

44

Inside Llewyn Davis
Sergent_Pepper
8

That’s all folk.

« Pendez-moi, j’ai défié le monde… » chante Llewyn dans la chanson qui ouvre le film. Tout est là, comme souvent chez les frères Coen, pour irrémédiablement condamner le protagoniste. Parasite,...

Lire la critique

il y a 8 ans

131 j'aime

6

Inside Llewyn Davis
Socinien
7

Notes à benêt

Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes session 2013, Inside Llewyn Davis est en effet un très bon cru des frères Coen qui se déguste avec délectation : un film ironique, pluvieux et hivernal, ce...

Lire la critique

il y a 9 ans

79 j'aime

18

Jane the Virgin
Shivonne
7

Oh wow, an unexpected twist.

Jane Villanueva est une jeune femme vierge de 23 ans, fiancée à Michael, qui va se retrouver enceinte suite à une insémination accidentelle administrée par la sœur du donneur, Rafael, que Jane a...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime

Scooby-Doo, où es-tu ?
Shivonne
10

Ma madeleine de Proust préférée

D'un œil adulte, la mécanique répétitive de la série, et les intrigues ubuesques prêtent à sourire. Les voleurs de bijoux n'étaient finalement pas bien dangereux dans les 70's, préférant en effet se...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

1

Transparent
Shivonne
7
Transparent

No one has ever seen me except me.

Bien qu’il ait fallu attendre 40 ans pour voir une série dont le héros est transgenre, l’attrait principal de cette première saison n’est pas vraiment là où on pouvait l’attendre. Car si Transparent...

Lire la critique

il y a 7 ans

16 j'aime