Avis sur

Inside Men par limma

Avatar limma
Critique publiée par le

Un thriller, cette fois-ci politique, réalisé par Woo Min-ho. Les thèmes sont simples et les personnages également. Une innovation dans ce cinéma qui met en avant les dérives de la société coréenne, peu exploitée jusqu'à présent, jouant sur le drame et la légèreté.
Afin d'appuyer la candidature à la présidence d'un candidat, un éditeur, et un magnat, vont se lier pour s'assurer un bel avenir, n'hésitant pas à user de violence, et de trahison. Vengeance également, celle de Ahn Sang-Goo (Lee Byung-hun), anti-héros, crédible et parfaitement à l'aise, gangster à la solde d'hommes politique qui suite à la trahison de son mentor, fomentera une vengeance pleine de rebondissement...à laquelle on adhère totalement !
Afin de révéler le complot et de s'assurer aussi, un avenir professionnel, un jeune procureur, woo-jang-hoon (Cho Seung-Woo), en quête de reconnaissance mais sans "connexion" (à comprendre sans appui des hautes sphères -nous révélant ici la hiérarchie de ce pays-) fera alliance avec notre gangster.
Woo Min-ho arrive avec fluidité à brosser les multiples protagonistes et les enjeux, rappellant une certaine "homogénéité internationale" lorsqu'il s'agit de pouvoir...Une mise en scène assez classique, jouant sur les différences de rythme, et ne lésinant pas non plus sur la violence sanglante de quelques affrontements, filmés de manière assez crue, comme souvent dans ce cinéma. Des personnages au plus près d'un réalisme traitant du pouvoir, servi par une musique bien choisie.
Certaines situations ont un côté grand spectacle, évasion spectaculaire, et d'autres nous rappellent bien la provenance de ce film, où les hommes reprennent ces caractéristiques du cinéma coréen : le sourire au lèvres pour leurs affronts verbaux avant la catastrophe annoncée... décalées et teintées d'humour, pour une critique de ces hommes de pouvoir, où le sexe et l'argent sont le moteur de la vie....notamment dans leurs réunions “de détente” avec ce jeu où “fesses à l'air”, nos hommes si guindés, et à l'aide d'un certain “outil” font tomber les verres...on est bien peu de choses...finalement.
Une (peut-être) trop forte exagération sur le thème du pouvoir des mots, où il peut sembler difficile d'apporter toute la crédibilité à la "dictature" de l'éditeur (Yun-shik Baek excellent), en personnage central de la corruption. Quelques raccourcis sur les liens de certains protagonistes pour un scénario qui manquera par instant de force mais qui reste un excellent divertissement tant par le jeu des acteurs que les changements de rythme ainsi qu'une fluidité de narration qui sur trois heures... est assez remarquable.

On remarque que ces deux héros sont de conditions modestes ce qui peut rappeler la condition de l'artiste à l'origine d'une émission Webtoon (the insiders) -dont est tiré le film- qui met à jour les dérives et la corruption en Corée.
Pour l'anecdote, l'artiste, Yoon Tae-ho, lui-même essaie de sensibiliser à la main mise de l’État notamment sur les artistes, suite au retrait de ses “dessins animés”...jugés dangereux pour la jeunesse coréenne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 622 fois
4 apprécient

limma a ajouté ce film à 1 liste Inside Men

Autres actions de limma Inside Men