👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Comment se faire des frisson cet été? Assister aux mésa­ven­tures de cette jeune surfeuse coin­cée sur un minus­cule rocher autour duquel rôde un énorme requin. On assiste alors à quelques bons moments de stress. Dans ce huis clos terrifiant avec l'excellente et très jolie Blake Lively, on a le droit à des ralentis esthétisants sur la silhouette élancée de l’actrice pour mieux montrer la lente désagrégation de son corps parfait . On trouve aussi des décors très cartes postales et on ne s'ennuie pas. La peur liée au cycle des marées est plutôt bien vue. Mais , l'idée est malheureusement oubliée par le metteur en scène. Blake Lively n'est pas toute seule sur son rocher. Une mouette devient vite sa nouvelle amie et c'est assez amusant. Le grand moment dans tout ça ,c'est quand notre héroine se fait des points de sutures avec ses bijoux . Il se dégage alors de l'ensemble un côté très Petite Sirène chic sur son rocher. La véritable attraction du film , c'est Blake Lively, filmée sous toutes les coutures, toujours jolie. Avec ses courbes gourmandes, elle est de tous les plans. Côté caméra, c'est plutôt bien fait. On retrouve toutes ces fichues incrustations d'écrans d' i-phone qui signent la fin des films de solitude , assez peu de visuels sous-marins au profit d'une vision raz-des-flots très angoissante des surfeurs. On passe un bon moment dans son fauteuil , bien au sec, devant ce film où notre héroine se retrouve coincée sur un rocher, à deux cents mètres de la plage, avec un grand requin blanc rodant dans les parages. Mais quand même, pourquoi la mise à mort du requin s'avère toujours aussi ridicule dans ce genre de films?

pasteque68
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2016

il y a 3 ans

Instinct de survie
zombiraptor
5

Vil requin

Si Les Dents de la mer n’inaugure pas la thématique du requin au cinéma, c’est pourtant bien lui qui fonde le genre du film de requin en y instaurant des jalons aujourd’hui incontournables. Déjà, le...

Lire la critique

il y a 6 ans

54 j'aime

12

Instinct de survie
Black-Night
6

Critique de Instinct de survie par Black-Night

Instinct De Survie ou souvent intitulé sous son titre original plus sympa The Shallows est un film pas mal. Ce métrage en surfant sur la vague du chef d’œuvre Les Dents De La Mer de Spielberg datant...

Lire la critique

il y a 5 ans

25 j'aime

11

Instinct de survie
nostromo
6

Trois petits tours et puis s'en va... pas.

Je m'attendais à pire, en fait... Car "Instinct de survie" surfe la vague des films à requin de manière assez honnête en fin de compte, en choisissant de ne pas y mettre trop d’esbroufe et en...

Lire la critique

il y a 6 ans

22 j'aime

Les Frères Sisters
pasteque68
9

Critique de Les Frères Sisters par pasteque68

En Oregon en 1851, tout est assurément barbare. Voilà plongé le cinéma de Jacques Audiard dans ce parcours initiatique au coeur d'un western crépusculaire. Deux frères, deux tueurs ,John C. Reilly...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

Mais vous êtes fous
pasteque68
6

Critique de Mais vous êtes fous par pasteque68

Voilà une histoire d’amour et d’addiction somme toute assez classique. L'histoire d'amour , inspirée de faits réels, est touchante. Elle bénéficie de l'interprétation brûlante de Céline Sallette et...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

L'Heure de la sortie
pasteque68
5

Critique de L'Heure de la sortie par pasteque68

Au début, on pense à des collégiens qui cherchent à humilier leur professeur de français remplaçant interprété par Laurent ­Lafitte, après le suicide du titulaire. Ils forment la brillante classe de...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime