👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Titre : "The Shallows", c'est-à-dire "les eaux peu profondes" en VF. Vous savez maintenant pourquoi le distributeur a choisi de le rebaptiser "Instinct de survie".

Le concept : un Shark Movie se voulant un peu sérieux dans le sillage de The Reef et In The Deep mais avec des penchants de série B (sans atteindre l'inimitable saga des Sharknado).

L'intrigue : Le réal. Jaime Collet-Serra nous expose la sculpturale Nancy (Blake Lively a.k.a Serena dans Gossip Girl) en virée au Mexique sur une plage paradisiaque & perdue reliée à son histoire familiale, le genre carte postale avec maxi vagues. Tous les bons sentiments sont mobilisés, on comprend tout de suite que Nancy est une aventurière au grand cœur mais en pleine introspection : mon dieu mènera-t-elle ses études de médecine jusqu'à son terme ?? Grand soleil, filtres de couleur, secouage de cheveux au ralenti, placement de produits surf : il faut bien avouer que pour une pub Roxy le résultat n'est pas dégueu. Mais voilà patatras! A vouloir prolonger son extase aquatique, Nancy finit par rencontrer un gros requin blanc qui venait à peine de commencer sa grosse baleine de repas... et ce qui devait arriver arriva : Nancy se fait mordre, Nancy se fait pourchasser, Nancy est en panique.

Les théories pouvant expliquer ce qui suit :


  • une critique acerbe de la corrida : en renversant les rôles, Jaime Danser Collé-Serré veut nous faire prendre conscience de l'horreur de ce spectacle bestial. L'animal tourne patiemment autour de sa proie humaine, attendant le bon moment pour lui porter l'estocade finale. Le sort réservé au torero/squale ne laissant aucun doute quant à la piètre estime dans laquelle JCS tient cette tradition.

  • un exercice de style sur la jalousie maladive : en fait le requin est tombé fou amoureux de Blake Lively (on le comprends) et dégomme tous les autres mecs qui trainent dans l'eau pour se la garder.

  • une allégorie tirée par les cheveux de la déportation : Encerclée, isolée sur un rocher, blessée, notre héroïne est coupée du monde et persécutée par un ogre sanguinaire. Le réalisateur va jusqu'à lui retirer ses biens (sacrifiés par la force des évènements)... un épilogue heureux met cependant à mal cette grille de lecture.

  • un slasher aquatique sans aucune autre ambition que de divertir les foules ? Finalement, ça doit être ça ;-)

Guigui_Parigi
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2016

il y a 5 ans

Instinct de survie
zombiraptor
5

Vil requin

Si Les Dents de la mer n’inaugure pas la thématique du requin au cinéma, c’est pourtant bien lui qui fonde le genre du film de requin en y instaurant des jalons aujourd’hui incontournables. Déjà, le...

Lire la critique

il y a 5 ans

54 j'aime

12

Instinct de survie
Black-Night
6

Critique de Instinct de survie par Black-Night

Instinct De Survie ou souvent intitulé sous son titre original plus sympa The Shallows est un film pas mal. Ce métrage en surfant sur la vague du chef d’œuvre Les Dents De La Mer de Spielberg datant...

Lire la critique

il y a 5 ans

25 j'aime

11

Instinct de survie
nostromo
6

Trois petits tours et puis s'en va... pas.

Je m'attendais à pire, en fait... Car "Instinct de survie" surfe la vague des films à requin de manière assez honnête en fin de compte, en choisissant de ne pas y mettre trop d’esbroufe et en...

Lire la critique

il y a 5 ans

22 j'aime

Les Rayures du zèbre
Guigui_Parigi
6

A la recherche de l'incroyable talent, une fois !

Primo, j'aime beaucoup les films sur les 'à côté' du football : la satire sociale de "Coup de Tête", l'hommage déguisé de "Looking For Eric" ou encore l'émouvant "La Coupe" (où 2 moines tibétains...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

3

Roma Æterna
Guigui_Parigi
5
Roma Æterna

Roma Repetita

Une sympathique uchronie au synopsis accrocheur : si les religions monothéistes n'avaient pas déstabilisé l'empire romain, que serait-il devenu? Robert Silverberg, chantre de la S-F américaine, nous...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

Mad Max - Fury Road
Guigui_Parigi
8

Fury, please !

Bon, il est inutile de trop s'appesantir sur la généalogie de ce film (entendre par là les fameux ainés avec Mel Gibson dans le rôle titre). Anecdotique et à peine évoquée en introduction de Fury...

Lire la critique

il y a 7 ans

2 j'aime