Interstelove

Avis sur Interstellar

Avatar MathildaBonioni
Critique publiée par le

Je ne sais pas si je me remettrais un jour de cette scène, où Cooper découvre la vie de ces enfants pendant 23 années, 23 années qui pour lui se sont résumées à 3 heures, mais 3 heures durant lesquelles ses enfants ont grandis et sont devenus des adultes qui ont eu des enfants, les décennies ont passées son beau père est décédé et enterré à côté de son petit fils. Et là ..... sa fille apparaît, transformée, avec un visage de femme, il n'a pourtant aucun mal à reconnaître sa Murph, un moment de plus où on arrive à capter leur relation fusionnelle qui traversera les années et les galaxies, l'absence et le sentiment d'abandon, l'amour d'un père pour sa fille. Rien de plus bouleversant, je n'ai pas d'enfant et pourtant j'ai pu ressentir cette profonde douleur ... comme beaucoup de personnes dans la salle. Cooper réalise que le temps n'est pas quelque chose de modulable,qu'on ne peut revenir dans le passé, et que que toutes ces années envolées ont été sacrifiées au profit de l'humanité.
Ce fût un moment magnifique, interprété par des acteurs absolument talentueux qui savent faire passer les justes émotions au bon moment ( mention spécial évidemment pour McConaughey).

Interstellar, ce n'est pas le film que vous comprendrez tout de suite, il faut prendre de la hauteur, du recul, se renseigner peut être un peu sur la relativité,encaisser les émotions que Nolan nous infligent, réfléchir, regarder les détails.... Interstellar c'est certes très scientifique, cet aspect est très fascinant, et c'est agréable de découvrir un film de SF dont le scénario est réalisé avec un Astrophysicien des plus renommé mais Interstellar c'est surtout l'amour amené à son paroxysme, l'amour qui traverse les âges et les galaxies. Alors oui, ça peut paraître un peu neuneu, mais méfiez -vous on parle de Nolan, c'est tout sauf neuneu, au contraire, c'est beau, c'est majestueux, c'est vivifiant, vous pourriez même verser votre larme face à tant d'amour.

Pour ce qui est de la fin, je pense que chacun par rapport à son vécu doit l'interpréter à sa manière, personnellement je trouve l'histoire encore plus dramatique en sachant que Cooper ressort vivant de Gargantua, et découvre sa fille âgée & mourante entourée de ses enfants, mais son père n'a pas sa place parmi eux, tout simplement parce qu'il est un inconnu, qu'il est le seul a savoir ce qu'il a traversé, qu'il ne fait pas partie de ce monde ( de son monde ?), alors c'est dur de le voir se prendre les quelques 73 années dans la gueule, de le voir se rendre compte qu'il a connu et en même temps pas connu sa fille, qu'il ne l'a connaîtra jamais, qu'il a sacrifié leur relation pour sauver l'humanité parce que c'était écrit, ça devait se passer comme ça, c'est la loi de Murphy après tout .... aucun parent ne mérite de voir mourir son enfant même après 73 années d'absence, vraiment bouleversant.mais ils sont liés parce que l'amour transcende le temps et l'espace,

" Ce qui doit arriver arrivera". Il était son fantôme et comme il lui dit si bien avant son départ " Le rôle d'un parent est d'être qu'un souvenir pour l'avenir de ses enfants". Tout est dans cette phrase.

Alors oui on imagine que Cooper part rejoindre le Dr Brand, peut être pour à son tour vivre les années qui lui appartiennent avec Amélia la seule à savoir, la seule de sa génération, la seule de la terre à être vivante, la seule à le comprendre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 723 fois
22 apprécient · 2 n'apprécient pas

MathildaBonioni a ajouté ce film à 10 listes Interstellar

Autres actions de MathildaBonioni Interstellar