👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

N'entre pas docilement dans cette douce nuit...

Il est des films dont on sait dès les premières minutes de visionnage qu'ils vont placer la barre très haute. "Interstellar" fait partie de ces film là. Après 12 ans de cinéphilie active et plus d'un millier de films visionnés, je peux raisonnablement dire que j'ai trouvé mon chef d'oeuvre, mon monument du septième art.

Jamais un film ne m'a procuré des émotions aussi fortes. Regarder "Interstellar" a été une lutte de tous les instants pour retenir mes larmes et cette lutte a encore duré le temps de parcourir les 21 kilomètres qui sépare la salle de cinéma de mon domicile. Ce film a bien failli être le responsable de la mort d'un jeune homme. Pas la mienne, non, mais celle d'un garçon sur un vélo que j'ai failli percuter avec ma voiture et que je n'ai pas vu car j'étais tout simplement dans une autre dimension.

Il est de notoriété publique que "2001 l'odyssée de l'espace" est considéré comme un chef d'oeuvre intemporel. On remarque d'ailleurs clairement que Nolan c'est inspiré de "2001" pour réaliser son "Interstellar" et pourtant entre ces deux films, il n'y a pas photo. "2001, l'odyssée de l'espace" m’apparaît comme un faire-valoir d'Interstellar.

La grande force de cette odyssée, c'est que le spectateur n'est pas abandonné au bord de la route. Au contraire, il embarque avec ces quatre pionniers, il doute avec eux, il frissonne avec eux, il pleure avec eux... L'émotion est ici le moteur d'un récit protéiforme qui ne s'attarde pas seulement sur les aléas de la conquête spatiale mais propose une réflexion intéressante sur la famille, le deuil, l'amour, la solitude, bref, sur tous ce qui fait de nous des êtres humains.

Avec "Interstellar", Nolan arrive au sommet de son art et nous remue les tripes comme jamais. Et tout ce que j'ai envie de dire à l'heure actuelle c'est : Merci Christopher Nolan. Merci de marquer aussi durablement ma vie de cinéphile, merci pour ces larmes sur ma joue, merci pour ma gorge nouée, merci pour ces frissons qui parcourent ma peau, merci de me faire entrer dans cette douce nuit avec des rêves plein la tête...
Memento_Mori
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Top 10 Films, Top des répliques cultes du cinéma [liste participative], Les 15 films à voir en 2014, Vu en 2014 au cinéma et Les meilleurs films de 2014

il y a 7 ans

38 j'aime

17 commentaires

Interstellar
Samu-L
8
Interstellar

Rage against the dying of the light.

Un grand film, pour moi, c'est un film qui m'empêche de dormir. Un film qui ne s'évapore pas, qui reste, qui continue à mijoter sous mon crâne épais, qui hante mon esprit. Le genre de film qui vous...

Lire la critique

il y a 7 ans

415 j'aime

71

Interstellar
blig
10
Interstellar

Tous les chemins mènent à l'Homme

Malgré ce que j'entends dire ou lis sur le site ou ailleurs, à savoir que les comparaisons avec 2001 : L'Odyssée de l'Espace sont illégitimes et n'ont pas lieu d'être, le spectre de Kubrick...

Lire la critique

il y a 7 ans

324 j'aime

85

Interstellar
guyness
4
Interstellar

Tes désirs sont désordres

Christopher navigue un peu seul, loin au-dessus d’une marée basse qui, en se retirant, laisse la grise grève exposer les carcasses de vieux crabes comme Michael Bay ou les étoiles de mers mortes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

291 j'aime

141

Splice
Memento_Mori
8
Splice

Mais qu'est ce qui pourrait arriver de pire?

Que je résume, une note moyenne de 5.3 sur Sens Critique et une note moyenne de 5 parmi mes éclaireurs. Autant dire que Splice a pas trouvé grâce aux yeux de la communauté. Alors sur ce coup là, il...

Lire la critique

il y a 7 ans

21 j'aime

5

Fury
Memento_Mori
9
Fury

Les idéaux sont pacifiques, l'Histoire est violente.

Oh put***, voilà fallait que ça sorte parce que Fury m'a laissé K.O debout. Il est très difficile pour moi d'analyser en quoi ce film est très bon, car je n'ai pas visionné une simple oeuvre...

Lire la critique

il y a 7 ans

20 j'aime

8

Virgin Suicides
Memento_Mori
10

The death playground

Tout commence comme dans un rêve, une petite banlieue paisible baignée par le soleil. Une rue bordée d'arbres que balaye délicatement le vent. Quatre jeunes filles blondes toutes plus...

Lire la critique

il y a 7 ans

17 j'aime