N'entre pas docilement dans cette douce nuit...

Avis sur Interstellar

Avatar Memento_Mori
Critique publiée par le

Il est des films dont on sait dès les premières minutes de visionnage qu'ils vont placer la barre très haute. "Interstellar" fait partie de ces film là. Après 12 ans de cinéphilie active et plus d'un millier de films visionnés, je peux raisonnablement dire que j'ai trouvé mon chef d'oeuvre, mon monument du septième art.

Jamais un film ne m'a procuré des émotions aussi fortes. Regarder "Interstellar" a été une lutte de tous les instants pour retenir mes larmes et cette lutte a encore duré le temps de parcourir les 21 kilomètres qui sépare la salle de cinéma de mon domicile. Ce film a bien failli être le responsable de la mort d'un jeune homme. Pas la mienne, non, mais celle d'un garçon sur un vélo que j'ai failli percuter avec ma voiture et que je n'ai pas vu car j'étais tout simplement dans une autre dimension.

Il est de notoriété publique que "2001 l'odyssée de l'espace" est considéré comme un chef d'oeuvre intemporel. On remarque d'ailleurs clairement que Nolan c'est inspiré de "2001" pour réaliser son "Interstellar" et pourtant entre ces deux films, il n'y a pas photo. "2001, l'odyssée de l'espace" m’apparaît comme un faire-valoir d'Interstellar.

La grande force de cette odyssée, c'est que le spectateur n'est pas abandonné au bord de la route. Au contraire, il embarque avec ces quatre pionniers, il doute avec eux, il frissonne avec eux, il pleure avec eux... L'émotion est ici le moteur d'un récit protéiforme qui ne s'attarde pas seulement sur les aléas de la conquête spatiale mais propose une réflexion intéressante sur la famille, le deuil, l'amour, la solitude, bref, sur tous ce qui fait de nous des êtres humains.

Avec "Interstellar", Nolan arrive au sommet de son art et nous remue les tripes comme jamais. Et tout ce que j'ai envie de dire à l'heure actuelle c'est : Merci Christopher Nolan. Merci de marquer aussi durablement ma vie de cinéphile, merci pour ces larmes sur ma joue, merci pour ma gorge nouée, merci pour ces frissons qui parcourent ma peau, merci de me faire entrer dans cette douce nuit avec des rêves plein la tête...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1550 fois
37 apprécient · 3 n'apprécient pas

Memento_Mori a ajouté ce film à 11 listes Interstellar

Autres actions de Memento_Mori Interstellar