Un film coproduit par un astrophysicien, c'est du sérieux ! Un film fort sur la temporalité !

Avis sur Interstellar

Avatar Seve91
Critique publiée par le

Comprenons-nous le temps et ses enjeux pour l’homme?
Notre langage moderne accorde au temps de multiples modalités : biologique, psychologique, météorologique, géologique, cyclique… Ainsi, régulièrement nous attribuons au temps des attributs qu’il ne possède pas. En effet qu’est-ce vraiment le temps et qu’en est-il dans Interstellar ?
Dans l’œuvre de Christopher Nolan, le temps est une dimension physique telle que l’enseigne la théorie de la relativité, faisant de notre monde un monde à 4 dimensions : longueur, largeur, hauteur, et temps. De même que la gravité entraîne la chute des corps, nous pourrions ainsi traverser le temps en sachant qu’en fonction de la vitesse à laquelle nous nous déplacerions, le temps se contracterait ou s’allongerait. Cette théorie est de toute première importance pour la réalisation du film, coproduit par Kip Thorne, astrophysicien américain. L’objectif est alors le voyage interstellaire.
Galilée (1564-1642) est le premier à introduire la notion de temps en physique. Dans les équations le temps est ainsi symbolisé par un t et matérialisé par une flèche qui va du passé, présent au futur.
Élaborée en 1905 par Einstein (1879-1955), la théorie de la relativité restreinte établit l’existence de l’espace-temps telle une entité statique dénuée de mobilité. Dans une telle perspective, c’est le déplacement de l’observateur dans l’espace qui génère l’illusion du temps qui passe, impliquant l’existence de tout temps des évènements passés et futurs. C’est l’univers bloc.
Aussi, qu’est-ce donc que le temps… ?
Etienne Klein, physicien et auteur de nombreux ouvrages dont «Le facteur temps ne sonne jamais deux fois» déclare à propos du temps, tel qu’Einstein le concevait: «La partition est écrite mais c’est son exécution qui la temporalise».
Conjointement, la physique nous indique que le temps serait apparu lors du Big Bang et créée en « même temps » que l’espace et l’énergie.
En 1911, Paul Langevin, physicien français, fait une expérience de pensée déterminante visant à nous éclairer sur les implications de la théorie d’Einstein : le paradoxe des jumeaux. Suite : https://thierry-augustin.fr/2016/09/24/interstellar-film-spirituel/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 291 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seve91 Interstellar