Entre les murs du temps

Avis sur Interstellar

Avatar Benalis
Critique publiée par le

Succombez aux étoiles, maudits prophètes de l'apocalypse, car je serai votre bourreau,
Laissez-vous engloutir, princes de l'obscurantisme, car Christopher sera votre Voyager.
Maudissez le héraut qui vous sourit, c'est entre ses dents que vous goutterez au labyrinthe
Putride du temps. Du bouseux viendra la lumière. Le corn flake est son étendard. Sa fille, son fourreau.

Là-haut, entre les montagnes stellaires, la plaine est un éther sans fin et Christopher fait gicler
En filament lacté son génie de part l'univers. Les naufragés écument l'espace et le temps,
Ebourriffent les étoiles, pour y tringler la matière, la chair, et y ensemencer l'ultime espoir
Des hommes.

Oh oui, de part les étoiles, Christopher nous envoie sceller le sort de l'humanité.
De sa moissonneuse, il avale les années et dans son trou opaque et ferme s'insère
L'abondance féconde de sa logique stellaire. Il est le Voyager, l'épitomé, de l'Homme
A destination de l'Autre. Sa seule issue. Son achèvement.

Kubrick menait au surhomme, et ce surhomme, c'était lui :
Christopher. Le Nouveau Voyager.

  • Matthew, épître de La Nouvelle Genèse.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 258 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Benalis Interstellar