Into the tristesse

Avis sur Into the Wild

Avatar Minh-Loïc Hoang-Xuan
Critique publiée par le

J'ai été trainé au ciné voir ce film un soir.
Je n'avais aucune idée de l'histoire, mais en ayant entendu le déferlement de critiques positives, je me suis laissé volontiers entrainé.

Mon verdict en sortant de la salle obscure.

Ce film fut pour moi une désolation infinie.
Un film assommant de solennité qui force le spectateur a s'émouvoir holiwoodiennement de situations grotesques, et béatement devant la contemplation de paysages de carte postales.

La trame du film est d'une éternelle platitude, durant laquelle le personnage principal rencontre un cortège de second-rôles plus fades les uns que les autres, aux histoires mielleuses où plane l'ectoplasme d'une morale puritaine ronflante.
On assiste au résultat d'un brainstorming de clichés roadmoviques, de théories nullissimes, d'émotions formatées, bref, un parfait masturbatoire entre pause entre deux visionnages de Spiderman.

Ce film me fut d'autant plus indigeste, qu'il est accompagné d'omniprésentes musiques dégoulinantes, semblant te rappeler a l'ordre en te disant:"Regarde c'est extraordinaire!".
Plus lourd que de rajouter du beurre dans un grec frite dirais-je.

La cerise sur le poulet c'est que ce festin de superficialités nous oblige à rester à table 2 interminables heures et 30 minutes.
La balle dans la tête du spectateur blessé est tirée par la morale ponctuant la fin du film.

Sean Penn réalise la l'unique prouesse de rendre étouffant son ode aux voyages et aux grands espaces.
Insupportable.

Spoil un peu plus bas :

Merci a l'ours libérateur de la fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 373 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Minh-Loïc Hoang-Xuan Into the Wild