Happiness is only real when shared

Avis sur Into the Wild

Avatar Clairette02
Critique publiée par le

C'est avec une grande émotion que j'ai vu (ou plus exactement revu) Into the wild.

Outre le fait que les paysages, la musique, les acteurs soient sublimes/superbes/somptueux etc, on s'identifie très facilement au personnage principal - une immense qualité dans un film. Oui, comme Christopher McCandless, on aimerait se lancer à l'aventure. Qui n'a jamais rêvé de tourner le dos à notre société pour vivre en communion avec la nature ? Seulement, rares sont ceux qui osent se lancer dans cette grande aventure. C'est en cela que le personnage de McCandless me fascine. On nous montre ici un jeune homme courageux. Très courageux. Néanmoins, il y a quand un certain égoïsme chez ce personnage vis à vis de sa famille. Il quitte tout, sans donner de nouvelles. Niet, rien, même à sa propre soeur. On est quand même en droit de se poser la question suivante : a-t-il un instant pensé aux autres, à la peine qu'il pourrait leur causer, à tous ceux qui l'aimaient avant de tout quitter ? Complexe, le McCandless.

Le plus marquant dans Into the wild ? Les rencontres que fait Christopher.
Ces personnages qu'il croise sur sa route sont tous plus attachants les uns que les autres. Les hippies et leur van, le grand père Mr Franz, Wayne, donnent un vrai sens au film. Une belle humanité nous est montrée ici. La scène des adieux entre Franz et le héros m'a bouleversée. J'en pleure encore.

Ce sont les seuls moments du film où on a l'impression qu'il est heureux. En fuyant la société, il a aussi fui les autres. Il s'enferme dans une profonde solitude, les rares contacts humains qu'il a sur sa route prennent alors toute leur importance. Happiness is only real when shared comme il l'écrit si bien.

La scène de fin est SUBLIME. Ses yeux grands ouverts rivés vers l'immense ciel bleu...Pas besoin d'en dire plus, vous le verrez par vous même si ce n'est pas déjà fait.

Into the wild est un (très) beau film, profond, qui nous interroge sur la liberté, le bonheur, les autres. Presque un chef d'oeuvre.

Sinon, dans un registre un peu plus prosaïque...Bravo à tous ces gens pour avoir réussi à travailler avec Sean Penn (sans le tuer), parce que aussi talentueux soit-il, il est quand même carrément antipathique. En interview, on a l'impression qu'il est au bagne. Mouahaha, je suis méchante.

Into the wild, pour couronner le tout, donne vraiment envie d'entamer un long road trip aux Etats Unis. Enfin, si on peut éviter de dormir dans un bus et de chasser, ça serait mieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1477 fois
30 apprécient · 2 n'apprécient pas

Clairette02 a ajouté ce film à 4 listes Into the Wild

Autres actions de Clairette02 Into the Wild