Alors, Intouchables, le presque plus grand succès du cinéma français en France, ça vaut quoi lorsque c'est visualisé bien après le buzz, dans son canapé plutôt que dans une salle obscure à la bonne humeur forcément communicative?


Ma foi, c'est un bon divertissement. Une bonne comédie qui fait rire, avec quelques scènes voulues touchantes qui font partie du cahier des charges et permettent d'imprimer un rythme de croisière au film. La bande son est sympathique, alternant classique et tubes agréables, avec des compositions originales par dessus qui déclinent le même thème au piano pour les séquences "émotion". La réalisation, ni bonne ni mauvaise, montre sans fioritures (un joli moment niveau réalisation reste pour moi ces grandes mains de Sy sur le visage de Cluzet dans une semi pénombre, transition de l'angoisse à la quiétude. Très chouette moment).


Ce qui fait la force de Intouchables, c'est bien entendu le tandem des acteurs principaux. Un François Cluzet excellent comme toujours, et une vraie révélation avec ce grand bonhomme d'Omar Sy avec un sourire à décroisser la Lune et un rire tonitruant de bonne humeur. Doté d'un jeu physique et communicatif, il risque d'avoir du mal à sortir de ce registre mais gros potentiel.


Ensuite, le côté "histoire vraie" m'a plus agacé qu'autre chose, surtout sur la fin où l'on voit les "modèles d'origine". Plus que dispensable, cette apparition rompt le charme du duo de l'affiche.


Ce que je constate cependant est que l'émotion suscitée par Intouchables est hautement périssable. 10 minutes après l'avoir terminé, il ne suscite plus rien en moi. Je ne crois pas que ce soit son objectif d'ailleurs. C'est une bonne comédie. Un seuil minimum depuis longtemps oublié dans le genre du divertissement français.

Le 7 juillet 2012

51 j'aime

59 commentaires

Intouchables
LeBleuDuMiroir
8
Intouchables

Tandems

Il y a peu, je débattais avec quelques amis à propos des comédies made in France. Mon argument : les cinéastes hexagonaux ne sortent qu'une bonne vraie comédie par décennie (1990's : Le dîner de...

il y a 11 ans

114 j'aime

9

Intouchables
Aurea
6
Intouchables

Amis pour la vie

Le ton est définitivement celui de la comédie mais une comédie teintée de l'émotion d'une rencontre pas comme les autres, où deux êtres que tout semblait opposer se trouvent, se découvrent et se...

il y a 10 ans

81 j'aime

36

Intouchables
Gand-Alf
8
Intouchables

I'm feel good.

Le problème quand un film cartonne, c'est que sa véritable valeur est rapidement eclipsée par le phénomène qu'il suscite. On ne sait plus trop où donner de la tête entre les critiques élogieuses, les...

il y a 9 ans

53 j'aime

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

il y a 11 ans

453 j'aime

80

Le Vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

il y a 9 ans

410 j'aime

34

Kaamelott
Hypérion
9
Kaamelott

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

il y a 11 ans

364 j'aime

57