Con-sensuel ?

Avis sur Intouchables

Avatar Eklektik
Critique publiée par le (modifiée le )

Heureusement qu'il est spécifié que ce film s'est inspiré d'une histoire vraie ! Sinon, je n'y aurais pas cru, JAMAIS, et encore, je doute fortement.
Bon, c'est un film GRAND public, il ne faut surtout pas s'attendre à une quelconque critique sociale, encore moins à une vision pertinente de la lutte des classes, pourtant d'une actualité plus que jamais brûlante.
Alors oui, les acteurs sont bons, même si Omar Sy fait du Omar Sy, pas grand chose de plus (Je le connaissais avant, alors son rire ... c'est du déjà vu), et que Cluzet joue comme un acteur très pro (heureusement, ho).
Les seconds rôles sont pratiquement transparents, normal, les réals s'en foutent, à part, peut-être, la gouine, une rouquine bonasse (les roux, c'est laid et ça pue, dans l'imaginaire collectif, c'est bien connu), qui fait office de faire valoir (elle est aussi moyenne, ici, qu'en Dame du Lac dans Kameloot), car il en fallait bien une, en plus d'un blanc, handicapé et riche, et d'un black, fort et pauvre.
Je suis un peu "démagogiquement" critique, mais, avec le recul, moi qui n'avais pas voulu participer à la béatification, urbi et orbi, par méfiance instinctive, me voilà perplexe, à l'heure où bon nombre de personnes qui sont allés voir ce film, qui l'ont apprécié, votent Le Pen, et agitent des bananes à la vue de Taubira.
Cela faisait quelques temps que le film trainait au fond d'un disque dur, n'ayant plus rien de con-sistant à me mettre sous la pupille, je me suis donc lancé.
Le début passe bien, mais une foi les trois quarts écoulés, à force de coups de violons larmoyants, de sourires niais, et de bons sentiments dégoulinants, j'ai commencé à m'ennuyer ferme.
Et plus on avance vers la fin, plus le scénario est bâclé, en témoigne le règlement des embrouilles du petit frère en 30 secondes top chrono ... là où j'aurais apprécié un développement.
Soit il fallait faire court, et il y a eu une coupe en règle au montage, soit c'était, là encore, un faire valoir pour faire plus vrai, quitte à enfoncer les portes ouvertes des poncifs grotesques ... mais stop !
J'arrête de faire du mauvais esprit, je sens déjà la ratonnade intellectuelle débouler ...
Et puis bon, ce n'est pas Spike Lee, ce n'est pas Clockers ... c'est un film FRANCAIS, ho !
En tous cas, c'était un super plan tunes.
Reste que les français, pour une majorité d'entre eux, sont des schizophrènes patentés, et ça, j'assume.
PS:
Petite réflexion à posteriori, il y a un aspect du film très troublant, totalement antinomique, quant au propos général, basé sur l'antiracisme bêlant, version bisounours.
Les jaunes, euh ... merde, les chinetoques, euh ... les asiatiques !
Alors là, zéro les gars !
Les seules que l'on voie, furtivement, sont de pseudo masseuses, vraies putes .... mais propres, polies, soumises, et silencieuses (c'est pas comme les bronzés, qui sont bruyants et qui sentent mauvais, mon bon monsieur)...si c'est pas un cliché raciste, je me coupe mon petit pénis de blanc-bec-face-de-craie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 338 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eklektik Intouchables