Allez debout Philippe, on se lève

Avis sur Intouchables

Avatar HarmonySly
Critique publiée par le

Nakache et Toledano sont les joyaux de la Couronne du cinéma français. Face à une production obligée de s'américaniser ou de verser dans le social pour faire parler d'elle, ces gars continuent de nous balancer des films simples, de société, et étrangement attachants. Avec Intouchables, le tandem sort de sa zone de confort et revisite le buddy movie à la française avec un talent indéniable.

La grande force du film, c'est de nous présenter des personnages cassés sans pour autant verser dans le pathos de supermarché. A première vue, on aurait l'impression d'être tombé sur le scénario typique du vieux riche qui profite de sa tétraplégie pour devenir un immonde connard, et du petit jeune de banlieue qui va lui ré-apprendre à sourire, et pourtant, tout est bien plus subtil que cela. Ces deux personnes que tout oppose ont forcément chacune une chose à offrir à l'autre (Philippe recherche une personne pour être ses bras et ses jambes, Driss recherche un endroit où crécher), mais ces enjeux sont loin d'être évidents au premier abord. Intouchables, c'est avant tout la rencontre entre deux personnalités qui avaient perdu goût à la vie, avec leurs qualités, leurs défauts, sans jamais que l'une prenne le pas sur l'autre ; le fait qu'il y ait un mec qui ne peut plus bouger que sa tête et un glandeur débonnaire des cités importe peu finalement.

L'écriture, grande force du duo, côtoie une fois encore les sommets. L'humour fait mouche, grâce à la naïveté (toute relative) du personnage campé par Omar, permettant de faire fuser l'air de rien les vannes sur les handicapés. Le tout esquive habilement les clichés et le politiquement correct et vise juste en permanence. Les interprétations sont bien évidemment extrêmement solides, le duo principal très crédible avec un Cluzet comme d'habitude habité par son personnage et Omar une fois encore sublimé par les réalisateurs (entre ces gars c'est une grande histoire d'amour) ; mention spéciale aussi pour la découverte Anne Le Ny, très à l'aise dans son rôle. Pour finir, le film ne serait pas une telle réussite sans une si belle mise en scène. Il faut avouer que cela fait du bien, un bon film français avec de belles images et un peu d'ambition.

Il y a encore beaucoup à dire sur le film, mais le mieux reste encore d'aller le voir pour constater que la dithyrambe collective n'est pas usurpée. Je ne suis pas très objectif puisque j'adore Nakache et Toledano, mais je peux avancer sans trop me mouiller qu'on tient là leur meilleur film (même si Nos Jours Heureux reste mon chouchou personnel) à ce jour. C'est ce genre de cinéma que l'on veut en France, un cinéma de société qui ne fait pas dans le social, un cinéma d'une grande intelligence qui ne se prend pas la tête, un cinéma drôle, touchant, qui n'a pas peur de prendre des risques (le sujet était casse-gueule, on en conviendra), voire de se prendre à contre-pied (cf. la séquence d'ouverture totalement géniale), un cinéma pointu et accessible qui ne prend pas ses spectateurs pour des cons. On pourra toujours trouver quelques menus défauts plus ou moins gênants (notamment sur cette fin un peu facile, mais inévitable d'une certaine façon), mais dans l'ensemble rien ne devrait vous empêcher d'aller voir cette petite perle qui va sans doute révéler les deux réalisateurs au grand public (et c'est tout le mal qu'on leur souhaite).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1049 fois
27 apprécient · 2 n'apprécient pas

HarmonySly a ajouté ce film à 2 listes Intouchables

Autres actions de HarmonySly Intouchables