Avis sur

Intouchables par Cinemaniaque

Avatar Cinemaniaque
Critique publiée par le

Tolenado et Nakache, troisième. Comme auparavant, le principe narratif est le même : tout ressort comique découle d'une opposition fondamentale entre une partie et l'autre. Quoi de plus naturel ? Cette recette est vieille comme la comédie, mas elle fonctionne toujours. Alors oui, le scénario est d'une simplicité déconcertante : tout va mal mais un ptit gars des banlieues va tout bousculer et remettre de l'ordre... Et après ? Le rythme est là, les répliques aussi, et si Cluzet est très bon c'est bel et bien Omar Sy qui tire la couverture à lui, aussi à l'aise dans la comédie qu'un poisson dans l'eau. Les réalisateurs enchaînent les poncifs, c'est vrai, mais ils n'en abusent pas, mieux ils déconstruisent toute tension dramatique qui en découle (les dealers de la Cité) à l'exception d'un plan, muet, magnifique, où deux enfants viennent rechercher leur mère après une journée de boulot. Mais plus globalement, c'est bien le sens du gag aussi bien visuel que dialogué qui guide le film, en prenant le parti de voir le monde comme le voit aussi bien le personnage d'Omar que celui de Cluzet. Et ce que les Inrocks appellent idéologie, moi j'appelle ça point de vue. Et ce qu'ils appellent démagogie, j'appelle ça comédie sans prétention. Après, c'est sûr, tout le monde ne peut pas réaliser 40 ans toujours puceau... Moi, ici, je fonctionne un max.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 301 fois
1 apprécie

Autres actions de Cinemaniaque Intouchables