Avis sur

Intouchables par Crocodile

Avatar Crocodile
Critique publiée par le (modifiée le )

Le but de cette critique n'est pas de jouer les pisse-froids ou de prendre du plaisir en allant à contre-courant. Quoique ce serait assez jouissif d'aller une fois de plus contre une critique française qui n'est là que pour distribuer les bons points. Un invité caliné ça fait des vannes chez Ruquier, et puis un financeur comme Canal ne va quand même pas descendre un film pour lequel il a mis la main à la poche...

Mais non, j'ai bien ri devant Intouchables, ses blagues, enfin les blagues d'Omar Sy. Le film remplit tout à fait sa fonction de divertissement: on va au cinéma voir le film dont tout le monde parle, la bande-annonce est marrante, tout le monde aime, on est sur de ne pas se tromper.

Le problème d'Intouchables c'est que ce film est totalement irréaliste, ou improbable. Dans la vie de tous les jours le mec de banlieue ne franchit pas les portes des retraites dorées de milliardaires tétraplégiques, non, ça n'arrive jamais. Toucher les gens en leur parlant de légendes, c'est moyen. Et rien à foutre que ce soit inspiré d'une histoire vraie, c'est profondément irréaliste.

Intouchables s'appuie beaucoup trop sur la personnalité de son acteur principal Omar Sy, et on frôle la figure Banania par moment. Omar est black, il aime la funk, il a le groove (bah oui, il est black) et il est irrémédiablement attiré par les femmes (blanches). C'est beau de jouer sur tant de clichés...manquerait plus qu'il gagne un 100m. Heureusement qu'un riche homme blanc est là pour le sortir de sa vie quotidienne. En lui apprenant l'art, la musique, bref, en lui transmettant son savoir notre brave Omar va pouvoir s'insérer dans la société et trouver du travail. Il faudra bien lui pardonner quelques erreurs, tel le vol d'un oeuf de Fabergé d'une valeur inestimable. Impossible de passer à côté de tout ça. Bref, Intouchables c'est un bon moyen de s'acheter une conscience. Pour le prix d'une place de cinéma le spectateur pourra se dire que "oui, il faudrait faire confiance aux jeunes de banlieue". Mais le procédé fait vomir.

Donc devant Intouchables j'ai ri un peu, j'ai pas pleuré. Mais en sortant je n'ai pas vraiment été convaincu du mélange de clichés, de bienpensance (si les personnages ont un parler qui sort du cadre du politiquement correct en revanche le film l'est terriblement), de facilités de scénario qui entretiennent le spectateur dans une ambiance très agréable deux heures durant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7176 fois
126 apprécient · 32 n'apprécient pas

Crocodile a ajouté ce film à 1 liste Intouchables

  • Films
    Illustration Vu en 2011

    Vu en 2011

    Les films vus en 2011, au ciné, en DVD ou à la télé

Autres actions de Crocodile Intouchables