Un joli puzzle sudiste.

Avis sur Intuitions

Avatar zardoz6704
Critique publiée par le (modifiée le )

Dieu sait que le bayou peut être photogénique, et avec Sam Raimi et son sens du rythme, ça ne rate pas, dès le début.

Le scénario tourne autour d'une voyante (Cate Blanchett) qui prédit qu'une jeune femme disparue (Katie Holmes) a été assassinée, et qui fait retrouver son cadavre dans la mare de la brute épaisse du coin, Donnie Barksdale (Keanu Reeves). Le reste du film tourne autour de la question de savoir qui est vraiment l'auteur du meurtre.

Les images sont belles dès qu'il s'agit du bayou, mais autrement Raimi prend le parti de filmer d'un point de vue quotidien : on voit beaucoup Blanchett faire la cuisine pour ses mômes, s'arrêter au garage chez l'attardé du coin, etc... En même temps, le réalisateur sait frapper fort quand il s'agit des visions d'Annie Wilson. Mais pour moi la meilleure part du film vient de cette approche du quotidien, qui fait penser à une série ou un téléfilm, mais en plus péchu.

La bande-son bluegrass et l'accent du sud omniprésent font aussi beaucoup à l'ambiance du film, qui présente une société du sud assez arriérée, certes un peu caricaturale, mais dans le genre on a vu bien pire...

La direction d'acteurs est subtile, intelligente et efficace. Cate Blanchett se taille la part du lion, avec ses tennis de petite fille, sa difficulté à accepter la mort de son mari qu'elle n'a pas su prévoir, sa réticence à suivre son propre intérêt, sa douceur et sa patience vis-à-vis de ses attardés de clients, ses châles de vieille fille. Mais ce film est un bon argument pour montrer que Keanu Reeves, contrairement à ce que l'on dit, ne joue pas mal. Il est très convaincant en raciste macho harceleur à l'accent du sud (oui oui). Il y a aussi des acteurs moins connus mais tout aussi convaincants : Giovanni Ribisi, qui fait Buddy Cole, le garagiste rouquin attardé, qui vit avec la pédophilie de son père ; Greg Kinnear dans le rôle de Wayne Collins, le malheureux fiancé de la morte ; Hillary Swank en femme battue faible.

Il y a une petite partie "film de procès" et inévitablement un dénouement dans le marais. La fin fait un peu trop happy ending, peut-être, mais en-dehors de cela, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ce film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 786 fois
3 apprécient

zardoz6704 a ajouté ce film à 1 liste Intuitions

  • Films
    Illustration Good old Dixie

    Good old Dixie

    Grandes demeures au fronton néopalladien, nègres rigolos, KKK et autres joyeusetés... J'inclus des films qui parlent du Sud...

Autres actions de zardoz6704 Intuitions