Seule et fière de l'être

Avis sur Io

Avatar Neo Cosmic
Critique publiée par le

Vous savez quelle est l'une des critiques récurrentes que je déteste le plus ? Le faite qu'on dise qu'un film, une série ou n'importe qu'elle oeuvre artistique n'est que de la branlette intellectuelle. Je déteste cette critique car il s'agit généralement de justifier qu'un film ne doit pas avoir un propos ou un message autre qu'être un simple divertissement. Cependant, qu'on a l'habitude d'écrire des scénarii en se rend vraiment compte que cette critique traduit d'un mépris total au mécanisme d'écriture. Du coup quand on me dit qu'il faut des films pour des gens cons et des films pour des gens intelligents, je trouve ça indigent. Un film d'action peut aller au delà de n'être qu'un film d'action et un film philosophique peut être bien plus qu'un film philosophique. Bien sûr, tout dépend du talent du réalisateur et de ce qu'il veut montrer car il peut avoir des films qui se veulent philosophiques et qui se ratent totalement. C'est ce qu'on appelle un film mal écrit. Ou mieux, des films qui se veulent philosophiques alors qu'en faite il ne s'agit que d'un décor pour masquer la pauvreté d'un scénario ou d'une histoire. Ici on va s'attaquer à ce genre de film avec Io. Un film auquel je n'attendais rien mais dont on sent que le film était condamné à échouer.

Interstellar en vraiment moins bien

Ce film est Interstellar centré sur le personnage de Jessica Chastain mais en vraiment moins bien. Ce film est vide ! C'est littéralement un film où il ne se passe rien. L'histoire aurait pu être un moyen-métrage d'une heure que cela n'aurait rien changé. Le film c'est ça : Une adolescente vie seule dans une sorte de bâtiment scientifique, Anthony Mackie débarque pour rejoindre Io, ils cohabitent ensemble dans le lieu en attendant qu'il puisse repartir, il y a un débat sur la solitude, ils décident de partir au plus vite mais la nana refuse pourquoi, on ne sait pas. Il repart sans elle et elle demeure à la fin

Avec un enfant qui s'avère sans doute être l'enfant des 2

Bien sûr, il y a une réflexion sur la solitude dans un monde à l'agonie post-apocalyptique. Mais tout sonne faux. Elle veut demeurer seule car elle pense que la Terre est sa mère et qu'elle peut la sauver. On voit qu'elle utilise ses recherches pour la sauver, mais à aucun moment le film n'accorde plus d'importance que cela

Il y a une scène où grâce à Micah elle découvre que ses ruches ont permis l'émergence d'une Reine des Abeilles. Elle n'accorde aucune importance alors que justement ! Ta ruche peut être viable sans les moyens artificielles du coup c'est un miracle ! Même Wall-E à compris ça !

De même si elle veut demeurer seule, pourquoi vouloir tenter de renouer le contact avec le message de son père en boucle ? C'est contradictoire surtout ce qu'on sait du père

Le père est mort au final et enterré, ainsi que sa mère parce que justement il croyait qu'il allait sauver la Terre avec ses recherches.

Autre chose que je trouve qui ne fonctionne pas, le coté atmosphère irrespirable. Comment ça marche ? Elle a une zone où elle peut respirer autour de chez elle sans qu'il n'y ai rien ou quoique ce soit qui justifie pleinement (contrairement à Oblivion où le coté irrespirable n'était qu'une illusion). Même la métaphore mythologique ne tient pas debout car ne repose que sur les peurs de Sam, tout à fait factice. Surtout que cela ne la dérangeait pas de converser périodiquement avec son petit-copain. Rien ne tient debout dans cette histoire. Ni le scénario, ni la mise en tension rien. Ajoutés à tous ses problèmes un film inutilement lent et on a un film qui ennuie ferme sans enjeux, et se voulant philosophique. Quant aux personnages bah rien.

Huis clos post apo

Bon je ne vais pas m'attarder plus que ça sur les personnages qui ne sont pas plus exploités que ça. A la limite Micah (Antony Mackie) est bien plus développé. Il s'agit d'un voyageur qui veut aller sur la Lune de Jupiter Io qui contient les survivants qui ont quitté la Terre, mais aussi se venger du docteur. Il n'est là que par accident et voyant la solitude de Sam (on y reviendra) ne veut pas la laisser seule. Il va s'attacher à la jeune fille au point d'être un compagnon de circonstance. Cela dit, malgré le faite que ce personnage soit bien écrit, pourquoi exploiter le faite qu'il était un ancien professeur ? Juste pour lui faire dire des phrases philosophiques ?

Quant à Sam (Margaret Qualley alias le témoin de The Nice Guys ou Mia de la version américaine de Death Note), n'est pas un personnage intéressant et bien construit. Elle a décidé de reprendre les recherches de son père afin de reconstruire la planète. Ok. Mais pourquoi elle fait croire qu'elle veut quitter sa base avec Micah pour qu'ensuite renoncer ? A part ses recherches qui ne sont que peu mises en avant, elle n'a pas de motivation. Et certains vont dire : "oui mais parce qu'elle veut rejoindre son petit ami et que comme il ne sera plus sur Io du coup elle va renoncer !" Cette raison est conne, car à terme sa façon de vivre va la condamnée tôt ou tard. Du coup, sa motivation n'est qu'un caprice de sa part. Ce qui fait que la fin en happy ending est juste forcée et qu'elle n'a pas évolué.

Je parlerai pas des autres personnages que sont Dr Henry Walden (Danny Huston) et Elon qui ne servent à rien.

Réalisation contemplative pour rien

J'ai lu à droite et à gauche que la réalisation a de très beaux plans. Oui, on voit que le réalisateur Jonathan Helpert a fait de beaux plans. Mais c'est tout. La réalisation est aussi plate et vide que le film. Ce qui est dommage car le film n'est pas mal filmé et ne fait pas téléfilm. De plus il y a quand même des scènes plutôt inspirées. Sauf que ses scènes ne sont là que pour appuyer le propos du film et si le film a un message vide, du coup, la réalisation est vaine. Et puis, s iles meilleurs plans sont les plans en paysages alors que le film n'est même pas contemplatif, c'est vain. Du coup, là non plus le film n'est pas sauvé.

On aurait pu faire un film sur Io

Io est un film faussement philosophique, vain et qui ne sert à rien. Il n'a aucune matière de faire un bon film et que n'importe quel cinéaste raconterait la même histoire en 1 h 00 de moins (ouais 1 h 30 de vide, il faut le faire). Si vous voulez voir un bon film avec la même thématique mais mieux fait, il y a Interstellar. La partie centrée sur Jessica Chastain est le même film avec bien plus de matières, plus d'enjeux et montre bien Murphy Cooper tenter de sauver ce qu'il reste à sauver alors que son père est parti découvrir un havre de paix, tout en essayant de préserver sa famille. Mieux que ça, gros spoiler d'Interstellar, elle réussit (bon en partie grâce à son père mais bon). Il va s'en dire qu'Interstellar possède bien plus de réflexion qu'Io tout en étant un film d'odyssée de l'espace et arrive à bien les traiter. Du coup, je ne vous conseille pas du tout ce film. Il n'est même pas nanardesque pour se moquer de lui

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 922 fois
4 apprécient

Neo Cosmic a ajouté ce film à 3 listes Io

Autres actions de Neo Cosmic Io