Critique N°78 : And Maiden will never surrender !

Avis sur Iron Maiden : Flight 666

Avatar Jolan Zarka
Critique publiée par le
  • 2008, Iron Maiden a tout accomplit, sauf jouer dans des pays où le Metal a du mal à faire sa place.
    Décidant d'être le premier groupe britannique à jouer partout dans le monde, Bruce Dickinson et le groupe s'envolent de pays en pays pour jouer partout autour du globe.

Nous sommes en 2008 et Iron Maiden se rend compte d'un truc important. Ils n'ont jamais pu jouer ailleurs que ce que leur tour-manager pouvait organiser, soit l'Amerique du Nord, et l'Europe (prix des tickets, voyage, blablabla).
Donc lançons un pari fou : Bruce Dickinson va piloter un avion du pont A au point B pour pouvoir aller n'importe où, Inde, Mexique, Brésil, etc...

Ainsi on va suivre Maiden à bord de leur avion faisant le tour du monde et enchaîner les concerts autour du globe.
Difficile pour nous occidentaux de nous rendre compte à quel point c'est difficile pour le Heavy-Metal de passer certaine frontières. On s'en rendra compte surtout dans les pays sud-américains, mais aussi en Inde, où Iron Maiden jouera pour la toute première fois depuis leur création.

Le documentaire est bien plus sympa que le live, même si ce dernier est excellent. Difficile d'imaginer le rythme que doivent encaisser ces gars entre les parties de golf qui dérapent, les aller retour au chiottes en plein concert suite à une tourista.

Iron Maiden est et restera le plus grand groupes de Heavy Metal de tout les temps, et ce docu-live le prouvera aux plus grincheux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 70 fois
Aucun vote pour le moment

Jolan Zarka a ajouté ce documentaire à 1 liste Iron Maiden : Flight 666

Autres actions de Jolan Zarka Iron Maiden : Flight 666