Un coup d'extincteuЯ dans les yeux !

Musique d'ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=9lMArVYkqZ8

Irréversible ou le film qui choqua la croisette en 2002, quand on parle de ce film on met bien évidemment en avant le bruit incroyable qu'il avait provoqué .
Sur une salle de 2400 places plus de 200 spectateurs sont partis . Vomis, évanouissements, des personnes qui ont été oxygénés et même des crises de nerfs, le petit Noé n'y est pas allé de main morte pour choquer les bobos bien pensant de Cannes .

Mais Irréversible c'est aussi un film intéressant du point de vu de sa réalisation . A la base le projet était un film érotique mettant en avant le couple Bellucci Cassel mais après réflexion ils ont refusés c'est de là alors que Noé a changé la chose et a décidé de réaliser un film de viol et de vengeance .
Il s'en fichait un peu du résultat, bon ou mauvais il avait besoin d'argent pour ses dettes, il préférait réaliser un film que des pubs . Il voulait régler tout ça avant de passer a son projet qui lui tenait vraiment a coeur "Enter The Void" .

Parti de pas grand chose et finit en 10 mois seulement Noé s'est attaché a ce projet et s'est mit a le peaufiner . Tourné en plans séquences Irréversible est une claque de réalisation ou tout est maitrisé, alors oui la caméra au poing fait que ça bouge beaucoup et que ça peut donner mal a la tête, c'est assez agaçant, mais c'est bien cette façon de filmer qui intensifie les images percutante .

Le film est déstructuré, on commence par la fin pour venir peu a peu au début, une narration non linéaire qui aurait pu faire couler le film mais qui bien au contraire lui donne une dimension encore plus brut et poignante .
On commence dans la sauvagerie la haine et la rage pour finir dans l'amour, la beauté et du Beethoven, la plupart des films font le contraire et c'est bien ceci qui rend la chose excellente . Un contraste entre l'horreur et la beauté le tout inversé qui rend Irréversible original et unique en son genre .

On réfléchie et on se dit que leurs vies était bien tranquille et belle, remplit d'amour et elle dérape dans le sang et l'horreur . Une histoire qui nous montre que ça peut arriver a tout le monde et que d'un petit rien tout peut partir en vrille .

Le réalisateur s'attaque au instincts les plus primaires de l’être humain, se reproduire, ici avec un viol cru violent, trash, tourné en plan séquence pour intensifier le réalisme et le choc qu'il peut provoquer, on se sent mal, un viol qui défraya la chronique pendant le festival de Cannes. Mais Noé s'attaque aussi a la sauvagerie, a la vengeance et a l'erreur humaine ( chose qu'il avait déjà montré avec Carne et qui était suggéré dans Seul contre tous ) .

On est plongé dans une ambiance malsaine dérangeante sombre et ultra violente qui nous met mal a l'aise, dès le début on est prit au tripes, entre colère puissante et violence extrême dans une nuit parisienne des bas quartiers entre rue a prostitués transsexuels et boite de nuit homosexuel sordide ou règne un climat des plus malsain .

Percutant comme un coup d'extincteur grâce a ses interprétations qui sont juste parfaites, un Vincent Cassel qui pète les plombs comme si le faisait vraiment, juste extraordinaire , un grandiose Dupontel qui démontre une violence et un acharnement incroyable, une Bellucci qui se fait violer, un rôle très dur qu'elle a su maitriser .

Une leçon de réalisation pour ses plans séquences, une claque pour son ambiance, un choc pour ses images cru et malsaine, un viol pour son horreur sa violence extrême et le contraste avec la beauté du début ( ou de la fin ? ), Gaspard Noé signe un film hallucinant, noir, viscéral, malade qui baigne dans la sueur et le sang avec des acteurs qui maitrisent leur rôles comme peu d'acteurs l'auraient fait dans ce film .

Mais pourquoi Irreversible ?
Parce que le temps détruit tout - Parce que certains actes sont irréparable - Parce que l'homme est un animal - Parce que le désir de vengeance est une pulsion naturelle - Parce que la perte de l’être aimé détruit comme la foudre - Parce que l'amour est source de vie - Parce que toute histoire s'écrit avec du sperme et du sang - Parce que les prémonitions ne changent pas le cours des choses - Parce que le temps révèle tout - Le pire et le meilleur .

- Pour ceux que ça intéresse voici le making off ( 7 minutes ) très intéressant pour voir le boulot monstre qu'il y a eu pour la scène de l’extincteur, ça parait pas comme ça mais y'a eu un paquet d'effets numérique, on voit aussi quelques autres astuces très sympa comme la caméra dans le taxi, le viol ou le bras cassé de Vincent Cassel .
Enjoy :)

http://www.youtube.com/watch?v=LEkjAdUtNxU

Le 2 septembre 2013

74 j'aime

20 commentaires

Irréversible
MauriceLapon
10

Un beau film génital

Bonjour! L'histoire du film est: des bonhommes se bagarrent dans une salle de fêtes homosexualiste (un des bonhommes = le bonhomme Yves-Saint-Laurent!). Ensuite une vieille femme (elle est...

Lire la critique

il y a 9 ans

87 j'aime

4

Irréversible
Behind_the_Mask
9

Illusion of time

Cannes, en mai 2002, et sa polémique, n'aura retenu que la supposée crasse et la nausée, ta provocation un brin adolescente, et ses quelques bien pensants endimanchés qui ont feint l'indignation et...

Lire la critique

il y a 5 ans

86 j'aime

5

Irréversible
Raoh
1

Inconcevable

Pris à tout hasard car j'en avais beaucoup entendu parler comme un film coup de poing, "blabla le viol" etc, je me suis dit innocemment, "oh ben tiens allez, je vais voir ce que ça...

Lire la critique

il y a 11 ans

81 j'aime

45

Gravity
Truman-
9
Gravity

Devenez cosmonaute pendant 1h30

Gravity est un bond immense dans le cinéma car on a enfin un film qui exploite la 3D comme il se doit, moi qui suis un "hater" de cette technologie plus gadget qu'autre chose je dois avouer que...

Lire la critique

il y a 9 ans

77 j'aime

3

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
Truman-
9

Ça donne envie d'aller au parc Astérix faire l'attraction des bouées

Après une longue heure de marche j'arrive enfin au cinéma, j'attends vingt minutes avant que les pubs se lancent et la magie ! Non le film ne démarre pas mais les pubs et bandes annonces restent...

Lire la critique

il y a 8 ans

65 j'aime

19