Pas mal, sans plus

Avis sur It Comes at Night

Avatar pivert94
Critique publiée par le

"Ça arrive la nuit" (en céfran) ou "quand vient la night" (en franglais) est une petite production intéressante et efficace sur bien des aspects, ce qui la distingue de la plupart des films de genre actuels, l'horreur étant ici davantage suggérée que montrée explicitement à l'écran.
Toutefois moins brillant que "Midsommar", mais nettement plus cohérent et crédible que "The witch", "It comes at night" a le mérite de vouloir participer à un certain "renouveau" du cinéma horrifique, plus subtil et moins référencé, s'appuyant sur des sentiments humains universels (la peur de l'autre, l'appréhension de l'inconnu, la méfiance, l'instinct de survie, la folie) pour susciter l'anxiété chez le spectateur.
En ce sens, le titre et l'affiche du film sont trompeurs (pour ne pas dire "mensongers"): ce qui "arrive la nuit", ce n'est pas une créature diabolique, un bigfoot à 2 têtes, une horde de zombies affamés ou la sorcière de Blair, c'est simplement un sentiment de méfiance et de suspicion grandissant chez les personnages ("Ah bon c'est tout? Quelle arnaque!")
Ainsi, la traditionnelle "menace extérieure" (catastrophe naturelle, virus mortel, créature belliqueuse, tueur psychopathe) est dans ce film seulement suggérée pour faire office de contexte dans lequel évoluent les personnages, la réelle menace provenant bien entendu de "l'intérieur".
C'est ici la réelle force du film, l'évolution des personnages et les attitudes qu'ils adoptent sont cohérentes (ce qui est très rare dans ce genre de film), et les ressorts utilisés pour nous faire comprendre leurs comportements sont subtilement mis en scène.
En effet, au travers d'une porte entre-ouverte, d'un son, d'un regard, le spectateur parvient à identifier les sentiments des protagonistes et à saisir la méfiance grandissante qu'ils attribuent progressivement les uns aux autres.
Cette méfiance devient ensuite peu à peu, dans un contexte de tension imposé par la nécessité de survivre, de la suspicion, puis de l'inquisition pour enfin se transformer en folie.
Ce cheminement est ici particulièrement bien mis en scène et l'écriture soignée des personnages et de la narration permet au spectateur d'y croire et d'éprouver de l'empathie pour les protagonistes.
Contrairement au réalisateur de "The Witch", qui mise tout sur son ambiance et ne parvient pas à nous intéresser à son histoire (il n'y en a pas) et à ses personnages (aux attitudes peu crédibles), celui de "It comes at night" insuffle un certain rythme et une forme de cadence à sa narration, notamment grâce à l'alternance jour/nuit (on se fait nettement moins chier...)
Toutefois, le film n'est pas exempt de reproche, et je regrette un certain manque de folie visuelle, les "excès", finalement peu nombreux, se matérialisant dans le comportement des personnages et non dans leur environnement.
Bien entendu, ce n'est pas le propos du film, et le fait d'y inclure une menace extérieure supplémentaire aurait quelque peu désamorcé le sentiment de méfiance éprouvé par les personnages entre eux, qui auraient alors eu tendance à se "serrer les coudes" pour faire front.
Cependant, il manque clairement quelque chose à ce film, qui reste à mon sens relativement scolaire, bien qu'il bénéficie d'une mise en scène soignée et d'une narration cohérente.
Ainsi, à la fin du film, on se dira plutôt "tiens, c'était pas mal", mais on ne se dira pas "whaou la vache!", comme pour "La plateforme" par exemple (vous savez, ce huis clos espagnol, allez vite le voir si ce n'est pas encore fait)
Bref, ce petit film de genre sans prétention reste toutefois réussi et a le mérite de ne pas insulter l'intelligence du spectateur (contrairement à "The witch" et ses sous-titres de fin...), je vous conseille en ce sens de le voir, par curiosité, sans y attendre cependant un chef d’œuvre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 80 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de pivert94 It Comes at Night