Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Ivre de femmes et de peinture

Critiques de Ivre de femmes et de peinture

Film de (2002)

  • 1
  • 2

Critique de Ivre de femmes et de peinture par Gérard Rocher

En 1843, en Corée, naquit un artiste peintre de génie, Jang Seung-Up,j surnommé "Uhwon". Son talent est exceptionnel et son art maîtrisé à la perfection. Pour son époque cet homme à la sensibilité exacerbée, libertin, alcoolique et excentrique à souhait ne manque pas d'intriguer la société de son pays par son attitude et sa personnalité singulières. Il erre seul à travers le pays, s'arrêtant... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

30 18
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Le monde est un tableau

À mon sens, une scène semble illustrer parfaitement les forces et les faiblesses du film. On se situe presque à la fin de l'histoire, lorsque Ohwon retrouve son vieux maître qu'il n'avait pas vu depuis l'époque de sa formation. Im Kwon-taek filme ces retrouvailles avec un certain talent, en exaltant aussi bien la beauté d'un paysage enneigé que la douce chaleur d'une chambre éclairée à la... Lire l'avis à propos de Ivre de femmes et de peinture

21 7
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

"Le bleu qui sort de l'indigo est plus beau que l'indigo lui-même. Mais sans l'indigo, il n'y aurait

Déjà par son titre, Ivre de femmes et de peinture nous interpelle et nous laisse à imaginer toute la grâce et la poésie qu'il peut contenir. Et il ne déçoit pas ! En effet, on ne peut qu'admirer la magnificence des images, chacune plus brillante que la précédente. Entre décors et nature, femmes et peinture, la caméra va et vient, les mêlant tour à tour dans un tourbillon délicat et coloré. La... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

21 5
Avatar emmanazoe
8
emmanazoe ·

La passion au-delà du désir.

Ce film est un étrange moment dans la vie d'un cinéphile. Esthétiquement superbe, cette plongée dans la vie d'un calligraphe des plus talentueux de l'histoire est captivante. Il s'agit d'un homme qui se vit à travers sa passion. Je ne sais pas comment le dire plus simplement. On assiste sur l'écran au déroulement d'une vie animée par une passion, avec une authenticité surprenante. Pas de... Lire l'avis à propos de Ivre de femmes et de peinture

19 5
Avatar IIILazarusIII
9
IIILazarusIII ·

Critique de Ivre de femmes et de peinture par Alligator

Parfois on est surpris par le récit coupé, sans transition entre un lieu et un autre, entre une histoire et une autre. Les petites scénettes se suivent et se ressemblent tout de même tant l'artiste est sans concession, fidèle à sa nature, ses natures, fidèle à ses principes directeurs, son éthique artistique et à sa quête du sens et du style. La part biographique reste ancrée dans le réel, les... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

14 1
Avatar Alligator
8
Alligator ·

"La vie est un nuage errant. J'irai où mes pas me mèneront."

Lorsque de la boue s'élève le génie, le roturier devient admiré des nobles. Mais il reste dans leurs ombres, dépendant de leurs humeurs, sujets à mille tourments. Quelle joie pour l'âme libre ? Lorsque les esprits s'enflamment, quel repos pour le peintre ? Toujours aller de l'un à l'autre, échapper au tigre pour se retrouver... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

7 5
Avatar Petitbarbu
9
Petitbarbu ·

Critique de Ivre de femmes et de peinture par Rvd-Slmr

Un biopic sur un peintre coréen avec Choi Min-Sik dans le rôle principal, je peux légitimement me demander si ce film n'a pas été secrètement fait pour moi. Hélas nous sommes dans bizarro-land. Ca fait quelque temps que quand un film à l'air pourri en fait il est bien, et quand il a l'air top il me déçoit. L'énorme défaut d'Ivre de Femmes et de Peinture est sa construction, on dirait que le... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

3 1
Avatar Rvd-Slmr
6
Rvd-Slmr ·

Une chronique vigoureuse

Si l'on ne retrouve malheureusement pas ici le même degré d'émerveillement que face au "Chant de la Fidèle...", "Ivre de Femmes et de Peinture", cette chronique vigoureuse de la vie d'un peintre du XIXème siècle pris dans les remous politiques et sociaux de son époque, est un nouveau témoignage de la saisissante vitalité du cinéma coréen. Sensuel et agité, délicat et... Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Critique de Ivre de femmes et de peinture par JimmieConway

Par rapport au genre du biopic, Ivre de femmes et de peinture offre des éléments de renouveau notables. Son rythme est inédit, il ne s'attache ni sur les causes ni sur les conséquences: on observe une succession d'événements brefs, une succession de tableaux de la vie du maître, qui se suffisent à eux-mêmes. Im Kwon-taek ne s'attarde pas sur les motivations du personnage, pas plus... Lire l'avis à propos de Ivre de femmes et de peinture

Avatar JimmieConway
5
JimmieConway ·

Saga et fresque historique

Belle saga permettant de mieux connaître l'artiste peintre coréen Ohwon Jang Seung-Up, son œuvre, ses frasques, son fort caractère. Cette fresque est aussi, en toile de fond, celle de l'histoire de la Corée durant la deuxième moitié du XIXe siècle. Portrait digne joliment mis en images. Lire la critique de Ivre de femmes et de peinture

Avatar In_Cine_Veritas
6
In_Cine_Veritas ·
  • 1
  • 2