Adopte une coloc.

Avis sur JF partagerait appartement

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Ne pouvant plus payer le loyer de son appart, après s'être séparé d'un fiancé volage, une jeune femme recherche une colocation, une femme de préférence. Et elle va tomber sur ce qu'elle pense être la perle rare, réservée, mais les apparences sont parfois trompeuses...

Barbet Schroeder est le seul cinéaste francophone à avoir totalement réussi sa carrière à Hollywood, une décennie durant laquelle il a enchainé des réussites commerciales, Barfly, Le mystère Von Bulow, L'enjeu (film sous-estimé à mon sens), et ce thriller-là à la grosse réputation en son temps.
Car, sans aller trop loin dans l'intrigue, l'histoire tourne autour de la gémellité entre deux femmes assez différentes de caractère, mais qui sont plus proches qu'elles ne veuillent le penser, notamment physiquement. Le rôle le plus payant est bien entendu celui de la nouvelle arrivée dans cet appartement, jouée par Jennifer Jason Leigh, dont on se rend compte assez vite qu'elle a comme on dit un pet au casque.

C'est ce que je reprocherais le plus au film, à savoir que c'est extrêmement prévisible dans le récit. Donc, que regarder ? Bridget Fonda qui est peut-être plus effacée, les trois autres hommes présents dans le récit dont deux d'entre eux sont très attirés par la chose, le dernier étant homosexuel, la façon dont Schroeder utilise les moindres recoins de cet appartement toujours sous-éclairé. Car il faut dire que l'essentiel du film se passe en intérieurs.
Mais au fond ce qui est le plus étonnant, choquant même, c'est la grande liberté sexuelle du film qui agit presque comme une provocation, avec les actrices ET acteurs qu'on peut voir dans le plus simple appareil, ou entendre une des femmes dire qu'elle a tout avalé en ayant fait une gâterie. On sent le coup de pied dans la fourmilière de la bienséance, ce qui est toujours agréable dans un genre aussi corseté que le thriller. En parlant de la bonne morale, que dire ce qui se passe à un brave chien ?

Donc voilà, malgré son extrême prévisibilité, j'ai regardé d'autres choses, écouté la musique d'Howard Shore, observé le jeu Jennifer Jason Leigh, et au fond, c'est passé assez vite. Mais j'avoue que l'espèce de culte qui entoure le film me dépasse un peu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 117 fois
3 apprécient

Autres actions de Boubakar JF partagerait appartement