Affiche J'ai le droit de vivre

Critiques de J'ai le droit de vivre

Film de (1937)

  • 1
  • 2

On ne vit qu'une seule fois

Fritz Lang derrière la caméra, Henry Fonda qui l'affronte dans un film noir, l'affiche est sans conteste alléchante. Alors pourquoi si peu de reconnaissance sur le site ? Je vous enjoins de changer la donne ! Oui, ce film vaut le coup d'oeil. A eux deux, ils pourraient de toute manière sauver n'importe quel long-métrage d'une noyade programmée. Sans être une oeuvre véritablement majeure de la... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

24 12
Avatar Taurusel
9
Taurusel ·

J'ai le droit de vivre

J'ai le droit de vivre (You Only Live Once en V.O.) est un film noir réalisé par Fritz Lang en 1937, dix ans après Metropolis. Il s'agit du second film américain (après Furie) du réalisateur allemand d'origine autrichienne, après qu'il ait émigré à Hollywood en 1934, laissant derrière lui 15 années de labeur et autant de films tournés en Europe. Le film est souvent considéré comme un classique... Lire la critique de J'ai le droit de vivre

21 7
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·

Born bad

Tout juste après Fury, Fritz Lang a réalisé You only live once, une œuvre très similaire, qui traite également de l’injustice et de la violence sociale, dans le cadre d’une histoire qu’Hitchcock décrivait comme le cauchemar le plus effrayant qui soit ; celui d’être condamné pour un crime qu’on n’a pas commis, d’être pris pour un autre. Avec You only live once, Lang flirte avec les limites du... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

18 1
Avatar gallu
8
gallu ·

Hors-la-loi

Sorti en 1937, You Only Live Once offre une réflexion passionnante sur la condition de tout ancien détenu de prison soucieux de se réinsérer dans une société civile qui n’a aucune place à lui accorder, sinon celle du stigmatisé et du bouc émissaire : ses tentatives de rachat se soldent par des revers de fortune cuisants, ses efforts ne sont pas pris en compte, ses entreprises... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

2
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·

YOLO

Moins d'un an après ses fracassants débuts hollywoodiens (Furie, 1936), Fritz Lang livre avec J'ai le droit de vivre le deuxième volet de son informelle trilogie sur les thèmes de l'erreur judiciaire et ses conséquences. On y retrouve la charmante Sylvia Sidney, accompagnée cette fois-ci du tout jeune Henry... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

6 4
Avatar Maz
7
Maz ·

Critique de J'ai le droit de vivre par Alligator

Formellement encore un admirable objet made in Fritz Lang. Dans le brouillard inquiétant ou bien dans les éclairages du regard souvent halluciné d'Henry Fonda, le maître allemand démontre son savoir-faire indéniable. Plaisir des yeux certain. Cependant ce plaisir est quelque peu malmené par l'histoire, noir "of course" mais disons un peu trop évidente. Rien n'échappe à un destin tout tracé, on... Lire la critique de J'ai le droit de vivre

5
Avatar Alligator
7
Alligator ·

Devoir d'aimer Fritz Lang

Fritz Lang a signé tellement de grands films qu'on a du mal à situer réellement un "âge d'or" dans sa carrière. La preuve avec ce superbe "J'ai le droit de vivre", film intense au message puissant. Lang s'appuie dès le départ sur une très forte connotation sociale, un discours pacifique désespéré tant l'univers entourant les deux héros est sombre. Le cinéaste n'oublie pas pour autant de... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

3 1
Avatar Caine78
8
Caine78 ·

Critique de J'ai le droit de vivre par haddock

Je ne me lasse pas de découvrir les films de lang un à un. celui-ci commence gentiment, on se demande si l'ami Fritz est toujours aussi surprenant. c'est le cas, une fois qu'il a ouvert la brèche, il s'enfonce. Des mouvements de caméra et un découpage profondément subtils, une narration et un scénario efficace, une tragédie, une vrai. a retenir la sequence du parloir et celle ou il s'évade en... Lire l'avis à propos de J'ai le droit de vivre

2
Avatar haddock
8
haddock ·

J'ai le droit de vivre

"J'ai le droit de vivre" raconte l'histoire d'un malfrat qui après quelques menues condamnations sort de prison ; avec l'aide de sa fiancée et de son avocat, il tente de se réinsérer. Mais la société est cruelle et ne laisse que peu de chances aux ex-taulards. Dès lors, la lune de miel entre Eddy Taylor (H. Fonda) et Jo (Silvia Sidney) va virer au cauchemar. Le film est puissant et tragique.... Lire la critique de J'ai le droit de vivre

Avatar JeanG55
8
JeanG55 ·

Un polar d'une noirceur absolue, mais quel film !

Un polar d'une noirceur absolue qui frôle le mélodrame, (jamais l'expression faire porter le chapeau n'a si bien été illustré) mais le savoir-faire du réalisateur fait que tout cela est parfaitement réalisé. Fonda incarne avec brio un type pas trop malin que lequel le destin s'acharne et Silvia Sidney une amoureuse tout à fait crédible. La mise en image est brillante, le scénario intelligent,... Lire la critique de J'ai le droit de vivre

Avatar estonius
10
estonius ·
  • 1
  • 2