Affiche J'ai toujours rêvé d'être un gangster

Critiques de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

Film de (2008)

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par fetzu

C'est l'histoire d'une classe d'école. Aujourd'hui c'est test de français, et, au programme: dictée. À la fin du test, le maître ramasse les copies pour se rendre compte qu'un élève n'a pas du tout gratté le bon texte sur le papier.. mais a plutôt inventé sa propre histoire. Mais le maître ne peut pas vraiment en vouloir à cet élève: il n'a peut-être pas écrit le bon texte, mais il n'a pour... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

18
Avatar fetzu
9
fetzu ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par batman1985

Que j'aime quand des films se démarquent des productions totalement typiques de leurs pays. Et Dieu sait si la France s'est enfermée dans une forme de cinéma dans laquelle elle a bien du mal à s'en sortir. C'est donc avec joie que l'on peut déjà accueillir l'oeuvre de Samuel Benchetrit, tout jeune cinéaste, qui nous concocte déjà une très belle affiche, où l'on voit sa femme poser en donnant le... Lire la critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

10
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Braquage raté

C'est toujours un peu compliqué de se lancer dans un film à sketch qui plus est s'il est filmé en noir et blanc. Il faut que les parties soient de qualités égales et surtout que l'ensemble est un sens. Si tout cela reste au stade du procédé, le film sera raté malgré toutes les bonnes intentions qui peut en découler. Avec ce film, Samuel Benchetrit a rempli une bonne partie du contrat.... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

9 8
Avatar Stephane Gallais
7
Stephane Gallais ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par Pom_Pom_Galli

"J'ai toujours rêvé d'être un gangster" est une sorte de mélange de Jim Jarmusch et de Tarantino avec un soupçons de belgitude le tout interprété par des acteurs européens prestigieux. Revendiquer de tels référence aurait pu faire craindre le pire. Heureusement, Benchetrit manie intelligemment ces références pour éviter la mauvaise copie et créé ainsi un film personnel et inclassable. Des... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

4
Avatar Pom_Pom_Galli
10
Pom_Pom_Galli ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par Neena

Un très bon film, comme on en fait trop peu. (Je sais, je dis ça souvent.) Le synopsis de "J'ai toujours rêvé d'être un gangster" est simple : il suffit de s'en référer au titre. Deux hommes qui kidnappent une adolescente suicidaire, un homme non-armé qui tente de braquer un bar tenu par une femme armée, un groupe d'anciens braqueurs qui se retrouvent, deux chanteurs qui... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

4
Avatar Neena
10
Neena ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par Jean-Joseph_K

Une bonne surprise que ce film-là. La lenteur est assumée, les situations ne versent pas dans la loufoquerie à outrance, les dialogues sont sympathiques et les acteurs son tous plaisants : d'Edouard Baer à Laurent Terzieff en passant par Alain Bashung, c'est un plaisir de les voir évoluer dans cet univers en noir et blanc. Preuve que Benchetrit ne fait pas que des livres de merde. Lire la critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

5 1
Avatar Jean-Joseph_K
7
Jean-Joseph_K ·

Un rêve inaccompli

J'ai toujours rêvé d'être un gangster qui m'a été recommandé est véritablement une très bonne surprise, il me semble qu'il y'a plusieurs années j'avais vu le DVD en magasin ou l'affiche quelque part, je ne sais plus, j'pensais que c’était un genre de western dramatique ou je ne sais quoi donc j'avais pas fait gaffe et au final du tout, il s'agit d'une comédie irrésistible portée par un casting... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

3
Avatar мс³
8
мс³ ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par Dod

Quatre saynètes drolatiques, absurdes et pittoresques, à qui les dialogues épatants et les antihéros attachants apportent un charme fou. Quatre histoires réunies selon une logique temporelle et spatiale qui évoque le "Pulp Fiction" de Tarantino : film chapitré, flashbacks, rencontres et croisements des destins, musiques et humour décalés, gangsters, scènes rejouées selon différents points de vue.... Lire la critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

4
Avatar Dod
8
Dod ·

Au bout d' 1min30, on est déjà dans une pale copie mollassonne d'un Pulp Fiction.

Je crois qu'il n'y a pas beaucoup de chose au cinéma qui m'énerve vraiment, mais là avec ce film, dès les premières scènes, cette sensation apparait : Encore un réal qui se prend pour Tarantino. C'est rapide, au bout d' 1 min 30, on est déjà dans une pale copie mollassonne d'un pulp fiction. Effet de manche, noir et blanc, travelling, anti-héros, plan fixe de comptoir avec lentille grand angle (... Lire l'avis à propos de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

1
Avatar Fullhd1080
1
Fullhd1080 ·

Critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster par Maxou Ssk

La critique positive sur ce film est d'une grande fumisterie , les dialogues sont mauvais et interminables , la façon dont c'est filmé est d'une lenteur extreme , je ne m'attendais vraiment pas à ce genre de film . Seul l'épilogue sauve un peu la mise . Lire la critique de J'ai toujours rêvé d'être un gangster

1
Avatar Maxou Ssk
2
Maxou Ssk ·