Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche J'ai vécu l'enfer de Corée

J'ai vécu l'enfer de Corée

(1951)

The Steel Helmet

12345678910
Quand ?
7.0
  1. 0
  2. 1
  3. 0
  4. 0
  5. 10
  6. 25
  7. 48
  8. 19
  9. 7
  10. 3
  • 113
  • 5
  • 71

Un groupe d'américains lutte contre des troupes communistes dans un temple bouddhiste abandonné pendant la Guerre de Corée.

Casting : acteurs principauxJ'ai vécu l'enfer de Corée

Casting complet du film J'ai vécu l'enfer de Corée

PostsJ'ai vécu l'enfer de Corée

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (9)
J'ai vécu l'enfer de Corée
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La Normandie encore et encore

La première chose qui surprend avec ce film de Samuel Fuller c'est son année de réalisation. Le film date de 1951, il a donc été tourné en pleine guerre de Corée, alors même que les troupes étaient sur place, puisque la guerre ne s'est achevée qu'en 1953. Et pourtant, malgré ce qu'on pourrait attendre d'un film de guerre tourné durant les événements, ce n'est pas du tout manichéen.... Lire la critique de J'ai vécu l'enfer de Corée

1
Avatar Moizi
6
Moizi ·
Découverte
Crasse.

Fuller se sert de sa carrière de soldat pour faire ce film est ça se sent ici. Il présente dans ce film réalisé et sorti en pleine guerre de Corée, la crasse de la guerre. C'est étonnant car c'est un point de vue osé, surtout lorsque l'on parle d'une guerre en cour, dans steel helmet il n'y a pas de héros mais des hommes qui veulent s'en sortir. Le noir et blanc est beau, Samuel Fuller...

Avatar Heurt
6
·
Critique de J'ai vécu l'enfer de Corée par Caine78

Eh ba ! Quatre idées de mise en scène en à peine une minute, on ne voit pas ça tous les jours ! Sans surprise toutefois, Samuel Fuller se montrera plus classique en ce qui concerne le reste du film, ce qui ne veut pas dire que celui-ci est sans intérêt. Au contraire, on apprécie la démarche très réaliste du réalisateur de « Shock Corridor », presque documentaire dans sa photographie et son... Lire la critique de J'ai vécu l'enfer de Corée

Avatar Caine78
7
Caine78 ·
Critique de J'ai vécu l'enfer de Corée par Ygor Parizel

L'indépendance de Samuel Fuller fait qu'il y a moins d'auto-censure que pour beaucoup d'autres films de guerre américains de l'époque. Le producteur, scénariste et réalisateur Fuller montre la brutalité et même la cruauté du combat comme il le fera encore souvent au cours de sa carrière, il aborde aussi secondairement les problèmes de la société américaine comme le racisme par exemple. Mais... Lire la critique de J'ai vécu l'enfer de Corée

Avatar Ygor Parizel
6
Ygor Parizel ·
The horror... the horror...

Cela faisait un bout de temps que je devais m’attaquer à la carrière de Samuel Fuller, figure iconique du cinéma de guerre Américain. Un homme que je trouve absolument passionnant en interview. C’est avec J’ai vécu l’enfer de Corée que je débute, donc. Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour un film traitant de la guerre de Corée (rappelons les dates : 50-53), il pointe le bout de son nez... Lire l'avis à propos de J'ai vécu l'enfer de Corée

Avatar Lt Schaffer
7
Lt Schaffer ·
Toutes les critiques du film J'ai vécu l'enfer de Corée (9)
Vous pourriez également aimer...