Poison violent

Avis sur Jalouse

Avatar dagrey
Critique publiée par le

Nathalie, prof de lettres divorcée et mère d'une jeune fille apprentie danseuse est sur une mauvaise pente. Elle jalouse de plus en plus son entourage et tombe dans la médisance et la méchanceté et ce, même avec les gens qui lui sont chers.

Jalouse est une comédie de David et Stéphane Foenkinos sortie en 2017. Le film décrit comment une femme aigrie devient invivable pour son entourage.

Jalouse m'a moyennement convaincu. La première partie du film voit une Karine Viard hyper à l'aise "faire son show" et malmener son entourage. Odieuse et caractérielle, elle "sur réagit" sur son lieu de travail, malmenant une nouvelle collègue enthousiaste ou congédiant l'homme qu'elle a invité à dîner parce qu'il a regardé sa fille. Les 2 réalisateurs ont un peu "forcé le trait", toute personne se comportant de la sorte ferait sans délai le vide intégral autour d'elle. Si l'on met de coté certaines invraisemblances et exagérations, la première partie du film est assez jouissive, Nathalie se comportant comme un poison violent face à des victimes médusées au grand plaisir du spectateur.

A la limite de l'hystérie et constamment désagréable et hostile, Nathalie, en parfaite usurpatrice d'identité, en arrivera à annuler secrètement les vacances aux Maldives de son ex et de sa nouvelle femme.
Elle empoisonnera également sa fille allergique à la veille d'une compétition de danse classique capitale pour elle.

La seconde partie du film est plus mélodramatique (et plus sage) avec une héroine qui, prenant conscience de son état, sombre dans la dépression et se retrouve très isolée.
Elle fait alors amende honorable, montre de l'empathie et essaie de reconquérir la confiance perdue.
Naturellement et parce que l'on est au cinéma devant une comédie, tout s'arrangera pour Nathalie à la fin du film.
Morale et rassurante, cette seconde partie sans surprise est celle du rachat. Elle tendrait à démontrer que les gens peuvent changer...j'en doute.

Servi par des dialogues bien écrits, le film bénéficie d'un solide casting notamment Karine Viard "comme un poisson dans l'eau" dans le rôle principal, Anne Dorval dans le rôle de Sophie sa meilleure amie (Mommy...) , Anais Demoustier dans le rôle de Mélanie sa collègue de travail.

Ma note: 5/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2196 fois
8 apprécient

Autres actions de dagrey Jalouse