Avis sur

Jason Bourne

Avatar Kab
Critique publiée par le

Jason Bourne, c'est un peu le James Bond américain sans la classe de James bond, mais sinon c'est tout pareil.

On retrouve donc ce bon vieux Jason dans des combats clandestins parce qu'il se tourment de ce qu'il a fait pendant son séjour à la CIA. Nicky Parson une ancienne copine qui bosse pour Dassault un hacker (le nom est un peu mal choisit vu que le vrai Dassault travaille pour la défense et fabrique des armes) trouve des fichiers révélant le passé de Jason.

Mais me direz vous on le connait déjà vu qu'il a retrouvé la mémoire, et donc nous aussi. et bien oui mes loulous, mais vous savez pas encore tout. Sous chaque secret il y a un autre secret, c'est un système russe communément appelé le système des poupées.
Mais on s'égare. Nicky donc retrouve Jason (là ou la CIA n'a jamais pu le faire logique logique) et lui dit qu'il doit trouver des fichiers. La CIA qui à vu le hacking à laissé filé pour retrouver la nana et Jason faisant d'un pierre deux coups. a partir de là c'est course poursuite, petit moments de pause, course poursuite, intrigue, course poursuite intrigue et gros finish. A côté de ça un Mark Zuckerberg indien est en cheville avec la CIA pour développer un nouveau projet secret, mais veut se désister. Le rapport avec la choucroute ? Aucun si ce n'est de nous emmener a Las Vegas.

Côté distribution. Matt Damon à pris de la bouteille et ça convient mieux du coup a un agent secret ultra balaise. Il connait le rôle et est très bon dedans. chez Jules d'en face on se retrouve avec Tommy Lee Jones excellent en manipulateur et surtout avec sa trogne et haut joie bonheur Vincent cassel qui lui aussi avec les ans se retrouve avec une vraie gueule et surtout celle d'un tueur (ça tombe bien c'est son perso). par contre le Vincent sait jouer donc si on pouvait lui donner plus de 5 dialogues et pas que des bien reçu ou autres ça aurait été un plus. Enfin last but not least, un petit atout charme et féminin, et surtout un très bon personnages féminin bien développé et qui ne joue pas sur son physique (faut dire qu'elle tire la tronche tout le film) avec le personnage d' Heather Lee.

En fait les deux gros problème de Jason Bourne c'est :

1 : Paul Greengrass. Le mec sait faire de la montée en tension, mais à côté Michael Bay fait des plans séquence à tour de bras. C'est souvent illisible, on est noyé dans un montage ultra cut qui ne laisse rie savourer alors qu'il y a quelques scènes qui valent visiblement le détour (pas sur comme j'ai pas tout très bien vu faut dire que ça bouge pire que si c'était filmé par un parkinsonien).

2 : Le scénario. On en est au cinquième Jason Bourne si on compte celui avec Reiner et a chaque fois c'est la même intrigue. Le héros doit connaitre son passé, sérieux la première trilogie c'est logique on suit les bouquins, pas de soucis, mais là il aurait fallu passer à autre chose, éveillé le côté patriotique du héros, foutre sa copine dans la merde, un truc je sais pas, mais autre chose qu'à la recherche du passé secret et caché par la CIA.

Dommage donc, même si je n'avais pas des attentes très hautes, je reste un poil déçu de me dire qu'après plusieurs films on adapte encore et toujours la même recette. Surtout avec des acteurs convaincants et un potentiel vraiment bon pour être une alternative à James Bond.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1085 fois
15 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Kab Jason Bourne