La déception dans la peau

Avis sur Jason Bourne

Avatar Guillaume Pembroke
Critique publiée par le

Jason Bourne est de retour, mais pourquoi ? Ce nouvel opus n'apporte rien que l'on ne sache déjà. On en sait "presque" pas plus sur les motivations de notre héros. On ne parle pas de ce qu'il a fait entre La vengeance dans la peau et cet épisode. Comment se cachait-il et pourquoi se cachait-il en Grèce ? Pourquoi participait-il à des combats de boxe clandestins ? Quel était son état d'esprit ? Se posait-il encore des questions ? Bref tant de questions auquel cet opus ne répond pas.

Il y a dans cet épisode tous les codes de ce qui a marqué la trilogie avec efficacité : action virevoltante, combat à main nue, combines de rendez-vous imposés où la foule (manifestations) interagit pour noyer Bourne dans la foule, combines d'espionnage et gadgets, magouilles et conflits internes à la CIA... Il y a tous ces codes mais la sauce ne prend pas. Où est passé cette mise en scène grise, sombre, quasi-intimiste que l'on retrouvait dans les précédents films ? Où est passé la sensibilité et les questionnement humains et parfois touchants qu'avait Jason Bourne ?

Dans ce long-métrage on nous sert un grand spectacle, un grand divertissement qui ne colle pas ou plus à l'essence même qui avait fait son succès et qui se démarquait largement de tous les Mission Impossible et des James Bond. Il y avait ce côté presque reportage, presque film d'auteur d'action. La qualité de la trilogie était détonnante, osée et assez avant gardiste. Là on se perd dans un vulgaire et banal film d'action à l'hollywoodienne. Certes c'est bien mais pas assez pour être à la hauteur et à l'originalité à laquelle je m'attendais. Un retour bâclé. Un retour qui n'aurait pas du arriver. Je préfère retourner voir la trilogie initiale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 379 fois
2 apprécient

Guillaume Pembroke a ajouté ce film à 2 listes Jason Bourne

Autres actions de Guillaume Pembroke Jason Bourne