Dans l'espace personne ne vous entend crier.... sauf Jason !!!!

Avis sur Jason X

Avatar Georgio
Critique publiée par le

Plus de 20 ans déjà que le tueur de Crystal Lake existe et voila qu’un 10ème épisode pointe son nez. Cette fois ci, nos chers scénaristes, ayant plein le cul de ces bandes de jeunes qui ne pensent qu’à fumer et à forniquer prés du lac de Crystal Lake, changent complètement de sujet en envoyant notre tueur au masque de hockey faire un petit voyage dans l’espace, rien que ça.
En effet, Jason, tueur indestructible se fait capturer et est dans l’obligation d’être cryogénie. 5 siècles plus tard, une équipe de jeunes archéologues se trouvant dans un immense vaisseau décident simplement de le réveiller pour des expériences. Mais notre bon Jason n’a pas perdu la main et va se faire une joie de passer à la moulinette toute une armée de bidasses dont un cyborg aussi sexy que redoutable.

Un petit vent de fraîcheur au pays de Jason, y’avait longtemps surtout que cet épisode se veut beaucoup plus décomplexé et fourmillant d’idées qui forcent le respect. Kane Hodder est une nouvelle fois à l’honneur dans le costume du tueur et à la réalisation on y trouve le respectable Jim Issaac, déjà auteur de House 3 et de Skinwalkers. Petit fait marquant, on y retrouve le réalisateur David Cronenberg qui fait une apparition rapide mais ultra efficace en début de film.

Ici la recette fonctionne toujours autant, c’est du dépeçage façon Jason mais dans un décor étranger à l’univers VENDREDI 13. Exit les maisons abandonnées ou le camping de Crystal Lake, ici c’est les longs couloirs en acier et l’univers High-tech qui domine. De ce fait notre bon JASON n’hésitera pas à user de nouvelles armes pour jouer mais ne lâchera pas pour autant sa fameuse machette fétiche.
Question meurtres on est gâté : la tête écrabouillée d‘une belle blondasse après avoir été plongé dans de l‘azote, massacre de 2 soldats dans un jeu virtuel, enfin le meilleur étant le zigouillage de 2 bimbos dans des sacs de couchage en pleine représentation virtuelle de Crystal Lake : un pur moment de bonheur et de délire . Si on y retrouve certains clins d’œil aux épisodes précédents (des meurtres toujours aussi secs et fait de sang froid, les fameux jeunes mais cette fois moins con qu’à l’accoutume et enfin une intrigue mineure qui laisse place à l’horreur pure), certaines subtilités se font sentir et se dégagent de l’atmosphère la plus souvent malsaine de la série. Ici c’est du second degré, le tout baignant dans un univers futuriste complexe mais en même temps réduit de tout sentiment de peur. On peut être déçu par la tournure que prend ce Jason X en comparaison par exemple au 2ème épisode mais force est de saluer que le film de Jim Issaac mérite amplement qu’on s’y attarde. Très généreux en bidoche et fun jusqu’aux oreilles, Jason X se mérite même un traitement de faveur dans un final coup de boule. Imaginez notre Jason à la tenue de clochard qu’il trimbale depuis le début de ses aventures, échangée contre une armure flambant neuve au look NEW AGE. Certains fervents du tueur au masque de hockey pourraient crier au scandale, mais un petit changement de face de temps en temps fait du bien.

Alors bon, JASON DANS L’ESPACE (ça aurait été un nom pourri !!!) ça donne quoi finalement. Ben que du bonheur, une grosse vague de fraîcheur en pleine poire. New Line s’est enfin sorti les doigts du cul pour pondre un JASON qui le met vraiment en valeur après un 9ème opus qui laissait présager le pire pour l’avenir. Totalement décomplexé du cerveau et donc pas sérieux pour un sou, le film de JIM ISSAAC vaut son pesant de cacahuète rien que pour l’ambiance qu’il dégage et les scènes de meurtres bien gratinés.

Un des meilleurs épisodes de la série qui relance une franchise de bonne manière.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 864 fois
9 apprécient

Georgio a ajouté ce film à 3 listes Jason X

Autres actions de Georgio Jason X