I Want to Live !

Avis sur Je veux vivre !

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Dénonciation de la peine capitale par un Robert Wise remonté comme une horloge, s'appuyant sur l'histoire vraie de Barbara Graham, jeune femme accusée plus ou moins abusivement de meurtre et qui écopa de la chambre à gaz. Après une première partie virevoltante, où Wise montre son sens de la rapidité et de l'ellipse (une vie criminelle épaisse comme un bottin résumée à toute vitesse), dans laquelle Susan Hayward use et s'amuse du genre noir, dégaine des bons mots en rafale et passe outre les coups de crasse du destin, le film vire complétement une fois la demoiselle incarcérée pour petit à petit s’assécher jusqu'à une dernière demi-heure tendue, violente et exténuante. Comme son "héroïne", le réalisateur ne s'abaisse jamais à un sentimentalisme pompier, mais tient la barre haute, n'hésite pas à saupoudrer sa tragédie d'humour, très noire, comme cette petite musique d’ascenseur lorsque Graham rentre dans sa dernière cellule avant sa mise à mort. Seulement une fois devant son thème principale (la peine de mort), Wise se fait tranchant. Comme un Samuel Fuller (Shock Corridor, The Naked Kiss), sa mise en scène se radicalise. On ne plaisante pas avec le sujet, la musique se stoppe, les plans sur les détails de la chambre à gaze glacent le sang quand les gestes minutieux et administratifs des bourreaux révoltent. Sans compter un jugement qui ne cesse d'être reformuler, situation intenable pour les personnages comme pour les spectateurs. Le personnage principal aurait pu être plus attachant, mais l'affaire étant encore chaude, je comprends que Wise filme avec un peu de distance. En l'état, I Want to Live ! est déjà un sacré coup de poing au ventre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
2 apprécient

Autres actions de Seance-sup-0H30 Je veux vivre !