La vérité sort de la bouche des enfants

Avis sur Jean Douchet, l'enfant agité

Avatar Heida Fridriksson
Critique publiée par le

Réaliser un film sur un homme ou une femme qu’on admire, c’est sur la bucket-list de beaucoup de cinéphiles – c’est sur la mienne en tout cas. Fabien Hagege, Guillaume Namur et Vincent Haasser, trois jeunes réalisateurs français de 26 ans, l’ont fait. En Terminale, les trois amis croisent le chemin du critique et découvreur de talents Jean Douchet, 89 ans, lors d’un ciné-club animé par lui. La même année, ils le revoient quatre fois, le stalkent un peu et parviennent finalement à l’approcher. Rapidement, ils se rendent compte qu’au-delà du cinéaste qui les a éblouis lors de ses conférences, il y a un homme de génie, un philosophe sur qui il faut faire un film, cela s’impose !

Ce film, ils l’ont écrit et tourné pendant quatre ans. Il parle d’une transmission, celle d'un savoir, d’une culture, mais aussi celle d’une façon de vivre fondée sur le plaisir. Jean Douchet, que l’on surnomme dans le milieu le « Socrate du cinéma », discute devant une caméra jeune et complice de l’amour, la propriété, la différence entre « vivre » et « exister »… À travers des images d’archives, des interviews de ses anciens disciples (comme les réalisateurs Arnaud Desplechin et Noémie Lvovsky) et de ses amis actuels, ce film très vivant montre l'homme comme un mentor à l'humour infatigable qui nous inspire autant qu'il nous émeut.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 233 fois
2 apprécient

Autres actions de Heida Fridriksson Jean Douchet, l'enfant agité