On a le droit de ne pas être un fan inconditionnel ? D'après ce doc, non !!!

Avis sur Jerry Lewis, clown rebelle

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Je suis pas un admirateur inconditionnel de Jerry Lewis. Je trouve que ses gags sont pour la plupart péniblement répétitifs, que les scènes d'émotion qu'il essaye de mettre dans ses films ne servent à rien si ce n'est à couper le rythme d'ensemble ainsi que le scénario, même chose pour les numéros musicaux. Mais il y a de belles exceptions, à l'instar du Tombeur de ces dames, qui a en plus une mise en scène audacieuse et inventive, et surtout, véritable miracle dans la carrière de l'artiste, Docteur Jerry et Mister Love, où il y a de l'émotion mais qui sert un beau fond, où il y a des numéros musicaux, mais qui participent à l'intrigue, et où le scénario et la mise en scène tout simplement sont réjouissantes. Et puis, il y a le capital sympathie qu'on ne peut s'empêcher de ressentir pour le personnage, et pas seulement parce qu'il a crée le Téléthon...

Une longue introduction, je le reconnais, mais qui fait comprendre que je n'apprécie pas trop l'angle pris par le documentaire, à savoir que si on apprécie pas pleinement Jerry Lewis, qu'on ne le met pas au rang des Chaplin ou Keaton, on est stupide et qu'on est une putain des grands studios hollywoodiens.

Autrement, on apprend pas grand chose dans ce documentaire. On insiste je-ne-sais-combien-de-fois que seuls les français ont compris le talent de l'artiste (pas la peine de préciser que l'ensemble est français !), on aborde à peine Docteur Jerry et Mister Love, alors que c'est quand même l'oeuvre majeure dans la carrière du monsieur, sa brouille avec Dean Martin est évidemment due uniquement à la faute des autres, pas un seul mot sur son film jamais sorti The Day the Clown Cried, certainement pour ne pas fâcher le principal intéressé, qui était encore parmi nous...

Autrement, la structure narrative de l'ensemble est peu logique. on passe de tel sujet à tel autre sans que l'on comprenne pourquoi avant de revenir sur tel autre, le tout sans qu'aucun ne soit vraiment approfondi.

Reste quelques interviews pas inintéressantes, dont celle du principal intéressé ou encore celle de Martin Scorsese (qui lui a donné un très brillant rôle à contre-emploi dans La Valse des pantins ! ) mais c'est un peu juste pour un documentaire de 61 minutes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 176 fois
9 apprécient

Autres actions de Plume231 Jerry Lewis, clown rebelle