Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Des amoureux sur une île ou des bêtes en cage ?

Avis sur Jersey Affair

Avatar bouffeurdepelloche
Critique publiée par le

Vu en avant-première, Michael Pearce décrit son film comme un conte de fée sombre, montrant que les monstres sont parfois bel et bien humains.

Il choisit donc le cadre de l'île de Jersey dans lequel il a grandi pour nous livrer une histoire très librement inspirée de l'affaire de la "bête de Jersey".

Mêlant à la fois romance, thriller psychologique, onirisme et enquête policière, Jersey affair parvient à se créer un univers propre, à l'ambiance très particulière où l'on se retrouve sous tension constante pour parfois se sentir totalement libre et léger·e lors de certains plans. Et c'est là toute la force et tout le charme du film.

L'île de Jersey, perdue au milieu de l'eau, de la brume et de la pluie s'impose comme le lieu de vie d'une société bien sous tout rapport, chargée de règles et d'obligations, mais est filmée comme un territoire profondément sauvage, avec ses falaises, ses forêts et ses plages battues par d'immense vagues. C'est dans ce contexte qu'évoluent les protagonistes. L'un semble faire partie de l'île même alors que l'autre se présente comme la jeune fille modèle, faisant bonne figure pour sa famille. Mais très vite, ces perceptions vont être chamboulées pour, peu à peu, révéler la nature bestiale enfouie au plus profond.

Véritable conte sur la perte de l'innocence et les pulsions et passions de chacun·e, Michael Pearce livre un premier film réussi et mettant en avant une actrice principale excellente dans un rôle complexe. Le film joue sans cesse avec cette opposition entre homme et bête, humain et monstre qui semble être inhérente à l'île même, à la fois prison et terre sauvage (qui est magnifiquement filmée).

On pourra néanmoins noter quelques défauts de réalisation (mise au point, tremblements...) mais qui s'éclipsent assez rapidement, notamment devant des idées de mise en scène sublimes (par exemple

le premier baiser au bord du précipice de la falaise ; la scène de champ contre-champ du dialogue de fin avec en arrière-plan des jeunes filles faisant écho à la question "dis moi qu'elles ne comptaient pas" ; ou encore ce magnifique plan où Moll vient de faire l'amour et est dans son canapé, salon immaculé, le visage et les mains pleines de terre et les vêtements défaits

).

La fin en fait, peut-être, un peu trop (le film aurait gagné à s'arrêter à la scène précédente) mais elle a le mérite de ne pas nous laisser indifférent·e·s et d'aller au bout de l'idée du film

https://www.senscritique.com/liste/Avant_premieres_et_cinema_en_avance/2032116

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 628 fois
5 apprécient · 2 n'apprécient pas

bouffeurdepelloche a ajouté ce film à 4 listes Jersey Affair

Autres actions de bouffeurdepelloche Jersey Affair