Le syndrome de Jerusalem rendrait les films mauvais

Avis sur Jeruzalem

Avatar CharlieLeChat
Critique publiée par le

C'est en tout cas la seule et unique conclusion que l'on viendrait a tirer après le visionnage de ce truc. Dans la catégorie des films d'horreur a petit budget, rares sont ceux qui réussissent a se démarquer. Là encore, il va falloir tracer sa route, parce que Jeruzalem n'est qu'un amas de cliché et d'éléments incohérents et ridicules qui rendent le visionnage presque douloureux a la longue.

Jeruzalem avec un Z comme ZOMBIE nous fait suivre deux jeunes américaines qui partent en vacances en Israel. Leur voyage étant initialement prévu pour Tel Aviv, elles vont finalement faire un détour par Jerusalem après avoir fait la rencontre d'un type qui s'appelle Kevin (déjà ça pue) qui leur a dit que Jerusalem, c'est trop cool (Je n'y étais jamais, il y a sûrement des trucs chouettes a voir là bas, mais niveau vacances je pense qu'il y a des endroits qui doivent être un peu plus tranquilles, bref). Sauf que voilà, il y'a des trucs bizarres qui se passent dans la ville, a base de démons et de trucs du genre, je vous fait pas le topo.

Concernant la suite de l'histoire, c'est du vu et du revu. Tout le déroulement est un cliché monté sur rail. La réalisation n'est elle non plus pas épargnée. La vague des films en found footage, ça vous parle ? Ici c'est encore plus ridicule, car ils ont justifié la chose par des google glass que porte l'une des deux femmes pendant tout le film. Des google glass ouais, le truc pas du tout crédible, déjà abandonné, et qui te donne un air ultra ridicule.
A noter qu'elle arrive a les garder jusqu'à la fin, truc de fou.
Inutile de dire aussi que c'est un placement de produit géant pour facebook et consort, qui nous sort toute sa panoplie de technologies qui fichent les gens. Un coup sur ton visage avec les lunettes et la personne qui les porte sait tout de toi. Super, ça donne envie.

Les effets spéciaux sont excusables, parce que c'est de toute évidence un problème de budget. Mais dans ce cas, pourquoi en vouloir faire des tonnes ? Les scènes en présence des "démons" sont ridicules au possible, et inspirent plus l'hilarité que la peur. Le film frôle constamment avec le kitsch.

Malheureusement le tout n'est absolument pas rattrapé par le scénario qui part totalement en roue libre pour combler un cahier des charges déjà mauvais de base. La romance inutile ? Check. L'asile de fou ? Check (qui d'ailleurs n'a aucun apport scénaristique soit dit en passant). Des personnages cons mais beaux gosses ? Check. La fin tragique en plan fixe ? Check.

Le film flirte a peine avec l'histoire de la ville, alors qu'il y avait matière a faire bien mieux, évoquant juste un "syndrome de jerusalem" qui justifierait le comportement de quelques personnages, et l'une des "portes des enfers" se trouvant dans la ville. Mouais...

Inutile de dire qu'il n'y a rien a sauver et que de ce fait je ne le recommande absolument pas. Il n'est pas intéressant et ne fait même pas ne serait-ce qu'un tout petit peu peur.
Netflix, tu pourrais nous proposer de biens meilleures productions que celles-ci...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 147 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de CharlieLeChat Jeruzalem