"Attache-moi !"

Avis sur Jessie

Avatar RAF43
Critique publiée par le

Jessie (la séduisante Carla Gugino) est mariée à Gerald (Bruce Greenwood), avocat de son état. Le couple s'offre une parenthèse campagnarde dans leur maison secondaire perdue au milieu de nulle part. En adaptant le roman de Stephen King, "Jessie", le réalisateur américain Mike Flanagan (" The mirror", "Ouija, les origines", une suite qui enterre littéralement le premier opus, rarissime !) ne fait pas forcément dans la facilité tant l'exercice du huis clos, voire de l'extrême huis clos peut être "casse gueule". Le couple ne semble pas aller pour le mieux et Gerald bataille ferme pour obtenir de Jessie (sous la contrainte d'ailleurs) une partie de jambes en l'air façon bondage. Terrassé par une crise cardiaque, Gerald s'effondre laissant Jessie seule et menottée à la tête du lit. Flanagan va filmer le calvaire d'une femme prisonnière mais pas seulement. Le récit nous entraîne vers le Survival en premier lieu avec des questions et des réactions basiques : comment pouvoir se désentraver ? Comment boire ? Appeler au secours...où est mon portable ? Puis incidieusement, Flanagan nous pousse vers le thriller psychologique tendu amenant Jessie aux confins d'elle-même, la malheureuse devra se pencher sur son passé, si elle veut avoir une chance d'avenir. Le film est empreint d'une folie sous-jacente quand Jessie perdant peu à peu pied commence à converser avec différents personnages et c'est justement cette folie qui est le véritable moteur du long-métrage. Difficile d'en dire plus sans spoiler, tant l'histoire est pleine de rebondissements et convoque aussi bien l'univers horrifique que fantastique. Dans cette unité de lieu restreinte où tous les détails ont leur importance, Carla Gugino est absolument géniale en femme forte et fragile à la fois. Mike Flanagan n'épargne pas son héroïne en la poussant dans ses derniers retranchements. On tremble avec elle, on souffre avec elle, le film se permet même une scène atrocement gore qui perturbera même les plus aguéris. Une odyssée introspective, un voyage viscéral au bout de la peur aussi éprouvant qu'emballant réalisé par l'un des espoirs du cinéma d'épouvante US.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 504 fois
3 apprécient

Autres actions de RAF43 Jessie