Une idée de l'infini...de la connerie

Avis sur Jesus Camp

Avatar Babalou
Critique publiée par le

Et ben... Ca fait froid dans le dos, vraiment. Evidemment, c'est un documentaire clairement orienté : on est dans l'extrême ici, et on ne s'en cache pas (si c'est pas le cas, je veux bien aller me pendre à l'idée qu'il existe ENCORE pire qu'eux).

La première impression qui me vient est qu'ils mélangent tout. Que la religion, relevant du domaine privé, se trouve étalée sur la scène publique pour servir les intérêts de ces évangélistes fous. Qu'on mixe la politique, la religion, l'avortement, la science, la littérature, etc en un joyeux bordel qui trouve toujours sa justification dans Jésus : "Jésus l'a dit, on l'aime, on fait comme il dit". AU SECOURS !

C'est affligeant, réellement, de voir ce qu'ils font ingurgiter à ces gamins (qui boufferaient n'importe quoi à cet âge-là de toute façon), ainsi que la manière dont ils s'en servent. Parce qu'ils ne s'en cachent même pas : le gars qui est contre l'avortement, la fameuse Becky, le pasteur de la super église à la fin... aucun ne parle des enfants en termes respectueux, seuls sont invoqués leur pouvoir, le poids qu'ils peuvent avoir dans les décisions politiques, l'influence qu'ils peuvent avoir... Et le pire, c'est qu'ils sont suffisamment intelligents pour allier ça à des jeux, pour diaboliser (!) l'ennemi, pour faire du chantage affectif, etc. Et puis enfin, c'est quoi ces gamins (la petite Rachael est merveilleuse pour le coup) qui régurgitent des théories entendues de leurs parents et de leurs pasteurs sans même savoir de quoi ils parlent ?! Comment impliquer des enfants dans des manifestations anti-avortement ?! C'est sidérant.

A côté des dangers de cette manipulation au nom de la religion et des états d'hystérie que ça générait chez ces enfants, j'ai aussi été carrément choquée par l'attitude et les discours de ces Américains à propos de leur mode de vie. Quel gaspillage ! Tous dans des bagnoles, ils consomment, ils gaspillent des vêtements, des jouets, ils sont tous obèses, ils ont des énormes baraques, des fast food partout... Ce n'est qu'une partie de la population et du pays, bien sûr, mais ça a ajouté à ma consternation face à leur endoctrinement.

En définitive, voir ce documentaire n'aide pas vraiment, parce qu'à confondre science et croyance, on ne peut discuter avec des gens comme ça, et on imagine déjà le bordel que ça ferait de devoir avoir un débat avec eux. Donc, ça énerve juste, ça décourage et ça fait peur, carrément.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 380 fois
8 apprécient

Autres actions de Babalou Jesus Camp