Dans la peau d'un autre.

Avis sur Jim et Andy

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Lors du tournage de Man on the moon, Jim Carrey, qui interpréta le rôle du comique Andy Kaufman, se faisait filmer en permanence, la particularité étant qu'il resta durant des mois dans la peau de son personnage, y compris en-dehors du plateau. Près de vingt ans plus tard, Jim Carrey revient sur cette performance, tout en la resituant dans sa carrière et sa vie personnelle.

Il faut dire que ce que l'acteur est tout simplement incroyable, car jamais, pas une seule fois dans ces archives, nous ne voyons Jim Carrey, mais Andy Kaufman, qui est peu connu en France, mais qui fut un comique particulièrement violent et provocateur, et dont la folie était telle qu'il s'était crée d'autres personnages, en particulier Tony Clifton, sorte d'avatar braillard à la tête en avant, qui hurlait les pires insanités.
Dans une interview face caméra filmée en 2017, Jim Carrey le confesse ; par cette transformation, il a voulu disparaitre de la circulation durant quelques mois, pour laisser la place à Andy Kaufman et Tony Clifton, car il subissait les revers de la célébrité, à savoir une surexposition médiatique. Il ne faut pas oublier qu'il a explosé au cinéma en 1994 avec le trio The mask, Dumb & Dumber et Ace Ventura, jusqu'à être l'un des acteurs les mieux payés au monde. D'ailleurs, avant Man on the moon, son film précédent, The Truman show, parlait déjà en substance de cette vie artificielle que l'acteur menait.

Lors du tournage de Man on the moon, Jim Carrey (ou plutôt Andy Kaufman), était filmé en permanence par celle qui fut la dernière petite amie du défunt comique, dans le but de réaliser des documents promotionnels quand le film sortirait. Sauf que plus le tournage continuait, plus elle laissait tourner sa caméra, et le spectateur est lui aussi voyeur de ce basculement ; est-il possible de parler à ce moment-là de schizophrénie ?
Cette plongée était telle que sur le tournage, le réalisateur Milos Forman et l'ensemble de l'équipe ne s'adressaient pas à lui en tant que Jim Carrey, mais soit en tant qu'Andy Kaufman ou Tony Clifton, avec ce passage surréaliste où le réalisateur demande à Tony Clifton (donc, Jim Carrey) s'il peut contacter Jim Carrey afin qu'il se voient le soir même au restaurant ! La mise en abîme est sidérante... en tout cas, de Danny de Vito, en passant par Paul Giamatti ou Courtney Love, tous restent bouche bée de la transformation de l'acteur.
Cela passe aussi par des choses plus intimes où la soeur, le frère ainsi que le père d'Andy Kaufman s'adressent à lui. Quant à Jim Carrey,il écrase une larme en évoquant un moment, qui n'est pas filmé, où vient sur le tournage la fille d'Andy Kaufman, que ce dernier n'a pas connu.

C'est constamment passionnant, et il faut dire assez vertigineux dans le sens où Jim Carrey s'est complètement approprié le personnage, y compris sur la fin de sa vie, où Andy Kaufman décèdera d'un cancer des poumons. L'acteur s'est donc rasé la tête, et ne circulait plus qu'en fauteuil roulant, avec des difficultés à la parole. D'ailleurs, il y a un moment filmé de la scène où il annonce sa maladie à ses proches, et tous semblent réellement prendre ça très à cœur, dont Courtney Love qui fond en larmes.

A la vue de ce qui devait être un making-of, Universal a tout simplement laissé ces images dans un placard, pensant que si les spectateurs voyaient ainsi Jim Carrey, ils le prendraient comme un connard, dixit ce dernier.
Quant à son interview, elle est très intéressante, avec beaucoup d'archives sur ses débuts au Saturday Night Live, qui montrent son ascension fulgurante et que, quelque part, il s'est perdu dans cette spirale du succès. D'où sans doute sa volonté de disparaitre durant quelques temps au profit de la résurrection d'Andy Kaufman.

C'est tout simplement fascinant, en plus de rappeler que Man on the moon est un grand film totalement méconnu aujourd'hui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1721 fois
42 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Boubakar Jim et Andy