Avis sur

Jobs par Moltès

Avatar Moltès
Critique publiée par le

Les biopics réussis ont pu exister. Les ratés ou inutiles sont tout de même plus communs. Celui sur le créateur de l’entreprise Apple, Steve Jobs, réussi le pari d’être à la fois raté et inutile, en y rajoutant même une petite touche personnelle de vulgarité.

Le film est raté car il ne remplit même pas le but premier du biopic, à savoir: nous en apprendre un peu plus sur la célébrité dont il est censé nous conter l’histoire. Je ne savais que vaguement qui était Steve Jobs avant de voir le film, je n’en sais pas plus après. C’est là qu’il devient donc inutile et vide, enchaînant avec maladresse et grossièreté les moments émotions (quelques notes de piano mélancoliques se font entendre et c’est parti pour cinq bonnes minutes de soupe sentimentale), musicaux, "sympas" et pitch-qui-te-clout-le-bec-parce-que-qu’est-ce-qu’il-parle-bien-ce-Steeve. Enfin, le film est aussi très vulgaire dans sa démarche même de nous raconter l’histoire d’un personnage présenté comme un génie de notre siècle (lourdement comparé à Einstein à plusieurs reprises) et qui se révèle surtout être une belle enflure doublée d’un homme d’affaire sans scrupules. Sa détermination et son opportunisme sont certes admirables, mais ce n’est finalement qu’un mec qui fait caca comme tout le monde, à la grande différence que lui, a glané des milliards en vendant du bonheur futile au monde entier. Inventeur génial mais totalement incontrôlable et misanthrope qu’il est. Une fortune extraordinaire pour une vie qui ne l’est pas tant que ça au final. C’est en tout cas ce que montre le film, où l’on s’ennuie beaucoup. Le réalisateur allant jusqu’à omettre presque dix années de la vie de Jobs, du moment où il est viré d’Apple jusqu’à sa réintroduction, et durant laquelle il aurait donc passé son temps à jardiner comme cela nous l’est suggéré. Passionnant.

Ashton Kutcher est cependant plutôt bon dans le rôle de l’inventeur et il reproduit à la perfection la démarche de bibliothécaire ainsi que toutes les petites mimiques du bonhomme. Les autres acteurs aussi sont d’ailleurs plutôt bons, notamment quelques têtes bien connues comme Matthew Modine (Full metal jacket de Kubrick) ou encore J.K Simmons (Burn after ridding et Ladykillers des Coen). Heureusement qu’ils sont là, autrement le film serait définitivement du niveau d’un téléfilm, ce qu’il aurait d’ailleurs mieux fait d’être.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
1 apprécie

Autres actions de Moltès Jobs