Affiche Joe

Critiques de Joe

Film de (2013)

Tye hait

Joe est un film à l’image de son héros : borderline. Il oscille entre objet classique ennuyeux et scènes claque-dans-ta-gueule. Malheureusement, l’impression globale en sortant de la salle de ciné tend plutôt vers la première direction. Joe raconte une histoire des plus banales, sans s’affranchir des gros clichés du genre. Ainsi, alors que le père alcoolique frappe à bras raccourcis sur son môme... Lire l'avis à propos de Joe

27 6
Avatar Before-Sunrise
6
Before-Sunrise ·

Laisse pas traîner ton fils...

[CRITIQUE CERTIFIEE SANS JEUX DE MOTS CAPILLAIRES] Première rencontre avec CrAz et première mission, se reconnaître. Pas facile quand on est partis la fleur au fusil sans se donner la peine de se décrire l'un l'autre. Un SMS furtif de PFloyd plus tard pour nous résumer le look de CrAz, nous voilà, Noménale et moi, en train d'attendre devant le cinéma...tout ça pour nous rendre compte lorsque... Lire l'avis à propos de Joe

59 44
Avatar Gothic
7
Gothic ·

Rage.

Pas facile à suivre, le Nico. A chaque fois qu'on le pense à jamais prisonnier d'un cinéma de plus en plus navrant où seul surnage son génie capillaire, le voilà-t-y pas qui nous sort une partition magistrale de derrière les fagots. Mais dès la première syllabe du mot "comeback" prononcée, le voilà repartit dans les limbes du WTF le plus improbable. Toujours est-il qu'il livre avec... Lire la critique de Joe

15
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Redneck rédemption

On ne reviendra jamais assez sur la force d’un apriori. N’attendez rien d’un film et il pourra vous enchanter pour simplement avoir su éviter quelques évidents écueils. Placez-en lui de forts espoirs et le moindre détail gênant viendra vous gâcher le plaisir. Tragédie en tics Dès les premiers plans, on sent toute la bonne volonté de David Gordon Green, celle en tout... Lire la critique de Joe

35 8
Avatar guyness
5
guyness ·

Critique de Joe par JanSeddon

Nicolas Cage. Un homme capable de jongler entre le meilleur (Birdy, Arizona Junior, Sailor et Lula, A Tombeau Ouvert, Lord of War,…), le surjeu jouissif (Volte/face, Snake Eyes, Bad Lieutenant, Kick-ass,…) et la médiocrité la plus hallucinante (The Wicker Man, Ghost Rider 1 et 2, Next, Hell Driver, Le Pacte,…). On venait de le retrouver mauvais comme un cochon dans Suspect et il nous inflige une... Lire la critique de Joe

11 1
Avatar JanSeddon
8
JanSeddon ·

Chronique d'un autre Mud

Gary a 15 ans et démarre dans la vie en ayant à affronter les pires difficultés. On devine aisément que, vivant dans un taudis avec un père alcoolique et violent, au fin fond d'un état du sud des "States", même le chemin de l'école ne lui aurait pas offert de très grandes chances de "s'en sortir". Mais lorsqu'il croise la route de Joe, une fenêtre semble enfin s'ouvrir... Tye Sheridan est un... Lire la critique de Joe

8 3
Avatar Pacomm
7
Pacomm ·

Le cabot teint

J’ai toujours gardé une grande tendresse pour Nicolas Cage, enfin, le mien, celui des années quatre-vingt, le jeune gosse un peu barré qui enquillait les films originaux sans être sûr de pouvoir faire carrière et qui continuait en même temps à servir dans les bars de New York pour assurer les fins de mois, celui qui malgré deux ou trois panouilles chez tonton poussait le refus du favoritisme... Lire l'avis à propos de Joe

46 18
Avatar Torpenn
3
Torpenn ·

Pitbull en Cage.

Adaptation féroce du roman éponyme de l'écrivain Larry Brown écrit en 1991, Joe est un thriller captivant et dramatique d'un sud texan perdu dans les limbes de la misère sociale et de l'innocence volée. Réalisé et produit par le cinéaste éclectique David Gordon Green (Délire Express, Stronger) qui revient semble-t-il aux sources de sa carrière après George Washington en 2000. Joe un... Lire l'avis à propos de Joe

6
Avatar HITMAN
7
HITMAN ·

Prince of Texas

Nicolas Cage est devenu depuis une dizaine d’années la tête à claques des cinéphiles. Ayant travaillé dans les années 80 et 90 avec les plus grands (de son oncle Francis Ford Coppola à David Lynch, en passant par John Woo, Brian De Palma et les frères Coen), le passage aux années 2000 aura été très difficile pour l’acteur aux mille et une coupes de cheveux : malgré quelques réussites indéniables... Lire la critique de Joe

10
Avatar Vivienn
5
Vivienn ·

Critique de Joe par noirjouvence

Cette année, l’hommage dédié à Nicolas Cage représente aussi l’occasion pour lui de présenter en avant-première deux de ses nouveaux films : Joe et Suspect, situés à deux antipodes, l’un traitant d’un aspect noir et réaliste de l’humanité tandis que l’autre s’approche du canevas plus conventionnel du polar. Il s’agit aussi d’une occasion pour lui de se rattraper après les derniers films trop... Lire la critique de Joe

9
Avatar noirjouvence
8
noirjouvence ·