En fait, j'aurai préféré un Twix. (Hum...)

Avis sur John Carter

Avatar Wonderboy
Critique publiée par le

Pseudo film de SF, avec de pseudos acteurs, de la pseudo 3D, un pseudo bestiaire, une pseudo histoire, le tout sous la direction d'un réalisateur qui aurait du prendre un pseudo.

En effet, quand on s'appelle Andrew Stanton et qu'on a réalisé un des meilleurs films d'animation de tous les temps, il ne fallait pas se mêler à un projet d'adaptation d'un livre qui a tant inspiré qu'il est désormais vide d'idées originales.

Si en effet l'histoire laisse un arrière-goût de déjà-vu constant, la pauvreté du bestiaire laisse un goût amer. On peut compter 5 espèces peuplant Mars (enfin de ceux dont je me souviens), les Tharks, les humanoïdes, "Les Chiens", les simili-King Kong, et "les transports". Si vous, vous n'avez rien compris, moi, oui. Cette pauvreté est finalement reliée à la pauvreté du design des villes et des véhicules.

La mise en scène laisse aussi un sentiment de déjà-vu, on pique à Cowboy et Envahisseurs, à Star Wars, à Sherlock Holmes (si, un peu, dans les séquences avec le roux de Spy Kids), même à Prince of Persia notamment dans les décors et les costumes. Si les effets spéciaux sont bons, on déplorera de mauvaises incrustations en fond vert notamment lorsque ce dernier se reflète dans les cheveux.

Ne parlons pas du casting, les bons acteurs font le strict minimum, et les mauvais restent mauvais (mention spéciale pour la princesse dont la prestation est consternante et rappelle ces bons vieux films érotiques du dimanche soir sur M6).

En clair, entre goût amer, et arrière-gout de déja vu, j'aurai préféré le goût sucré du Twix.(Tiens, finalement mon titre est pas si débile)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 295 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Wonderboy a ajouté ce film à 1 liste John Carter

  • Films
    Cover Carte illimitée !

    Carte illimitée !

    Avec : Date limite, À bout portant, Monty Python : Le Sens de la vie, We Are Four Lions,

Autres actions de Wonderboy John Carter