Affiche Joker

Critiques de Joker

Film de (2019)

La danse du meurtre

"Je ne pourrais croire qu'en un Dieu qui saurait danser", écrivait Nietzsche. Peut-être faut-il alors aussi faire danser le diable pour le rendre crédible. Le laisser échapper de courts instants au monde fou qui l'entoure, à sa fureur et ses bruits, à sa peur. Le faire danser pour échapper à lui-même, aux autres, à la vie. C'est une chose d'accepter que des criminels se griment en... Lire la critique de Joker

22 22
Avatar Oneiro
7
Oneiro ·

Joker Begins

Quand le vieux logo de la Warner Bros en rouge sang s’affiche, le film – ou plutôt la descente aux enfers d’Arthur Fleck – peut commencer. Plantons le décor. Gotham City, années 1980. Arthur Fleck est le futur « Joker ». Ce comédien sans réel talent pour le stand-up gagne sa vie grimé en clown dans la rue, voire dans des hôpitaux pour enfants, et cherche la reconnaissance. Lui qui a toujours... Lire la critique de Joker

19 8
Avatar Barny_Lgx
10
Barny_Lgx ·

Poésie morbide

Joker est un thriller psychologique/drame américain réalisé par Todd Philips (la saga Very Bad Trip, entre autre) sorti en 2019. Après que les lumières de la salle se soient rallumées j'ai regardé mon pote droit dans les yeux en lui disant: "C'est un putain de chef d'oeuvre". J'ai passé 2h de fascination devant ce film. Je vais enfoncer des portes ouvertes mais le film a très... Lire l'avis à propos de Joker

18 7
Avatar MooИ
9
MooИ ·

La Mostra de Gotham...

Venise, New-York, Gotham, trois villes entourées d'eau et baignées d'histoires et de mystères, elles sont des incubateurs à talents. Génie du spectacle, génie du mal ou bien les deux, un terrain propice pour le vilain le plus célèbre de l'histoire des Comics, lui-même inspiré d'un personnage de Victor Hugo, Gwynplaine "L''homme qui rit" interprété en 1928 par Conrad Veidt. C'est sans doute... Lire l'avis à propos de Joker

30 13
Avatar RedDragon
10
RedDragon ·

Autant de clown clinquant

C’est auréolé d’une récompense à la Mostra de Venise et d’une pluie de critiques dithyrambiques annonçant un classique instantané et une performance d’acteur de la part de Joaquin Phoenix emprunte d’une folie à la hauteur du personnage qu’il interprète, que déboule sur les écrans le Joker de Todd Philipps. Et c’est à la fois convaincu par l’admirable démonstration de l’acteur... Lire la critique de Joker

16 5
Avatar Philippe Quevillart
6
Philippe Quevillart ·

Victime du système

Ecrire la genèse d'un personnage aussi mystérieux que le Joker, mythique génie du Mal, voilà qui n'était pas une mince affaire !... Pour passer rapidement sur la forme, je ne peux que me faire l'écho du concert de louanges sur la prestation de Joachim Phoenix -décidément l'un des meilleurs acteurs contemporains - et la qualité de la mise en scène souvent bien sentie de Todd Pillips.... Lire la critique de Joker

92 11
Avatar Wlade
4
Wlade ·

Sourire rouge sang sur le Mont du Calvaire

Vous n'aurez jamais vu Gotham si laide ! Les éboueurs sont en grève mais n'obtiennent rien. Les poubelles vomissent à tout coin de rue. Les rats pullulent ; et la précarité, la misère. Les malades ne se soignent plus. Les institutions censées soigner voient leurs fonds coupés. Et les gens ont peur. Et les gens sont méchants. Aucun service public ne fonctionne, si ce... Lire l'avis à propos de Joker

40 14
Avatar trineor
9
trineor ·

Une promesse

Oui Joker est différent ! Oui le film est ambitieux et arbore une véritable identité! Non ce n'est pas un grand film pour autant, disons simplement qu'il s'agit là d'une promesse d'un futur plus intéressant pour le cinéma de super-héros. Ce qui m'a laissé d'abord sceptique c'est ce dialogue final. Alors qu'on attendait tous fébrilement qu'un discours politique se... Lire l'avis à propos de Joker

11 2
Avatar Newt23
7
Newt23 ·

Taxi Joker

Le Joker, créé en 1940 par Jerry Robinson inspiré d’une image de l’acteur Conrad Veidt dans le rôle de Gwynplaine – un homme au visage défiguré lui donnant un sourire perpétuel- dans le film The Man Who Laughs de 1928 adapté de Victor Hugo, s’est imposé dés sa première apparition (Batman #1) comme l’ennemi principal du chevalier noir (alors que le personnage devait mourir dés sa première... Lire la critique de Joker

19 4
Avatar PatriceSteibel
7
PatriceSteibel ·

Dark smile rises

Dark smile rises Arthur Fleck est en quelque sorte un clown triste : employé par un magasin, sa vie bascule lorsqu’il est passé à tabac dans un métro par 3 hommes. Lorsqu’on lui apprend que le trio travaille pour Thomas Wayne, un important homme d’affaires candidat à la mairie de Gotham City, et que sa mère, Penny, lui révèle que ce dernier est son père, la folie du Joker pourrait bien... Lire la critique de Joker

19 7
Avatar vincenzobino
10
vincenzobino ·